Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Ottmar Hitzfeld réserve Young Boys pour Xamax

Ottmar Hitzfeld a eu la main lourde lors du tirage au sort des huitièmes de finale de la Coupe de Suisse. Deux chocs seront au programme: Neuchâtel Xamax recevra Young Boys, alors que Bâle accueillera le FC Zurich.

20 oct. 2009, 09:31

Hier, Ottmar Hitzfeld, a effectué le tirage au sort des huitièmes de finale de la Coupe de Suisse. Neuchâtel Xamax n'a pas vraiment été gâté, puisque le sélectionneur de l'équipe de Suisse a tiré Young Boys comme adversaire des «rouge et noir». «On aurait pu tomber plus mal! Cela aurait pu être YB-Xamax», rigole le président des «rouge et noir», Sylvio Bernasconi. «C'est vrai que c'est un tirage très difficile, mais au moins, ce sera chez nous!»

Neuchâtel Xamax, actuel deuxième du championnat, sera opposé au leader bernois dans une rencontre entre deux équipes qui évoluent sur une pelouse synthétique. Cette affiche devrait permettre à la Maladière de faire le plein. «On espère beaucoup remplir notre stade», lâche encore Sylvio Bernasconi. «Il faut voir le bon côté des choses.»

En Super League, la seule défaite de cette saison pour Young Boys a été enregistrée le 13 septembre, à... Neuchâtel (3-0), ce qui est de bon augure pour les «rouge et noir».

Ce choc constituera aussi un duel entre les deux meilleurs buteurs du pays, à savoir Ideye Brown (Xamax) et Seydou Doumbia (YB). Les Neuchâtelois, qui rêvent de remporter le trophée pour la première fois de leur histoire - «Notre désir, c'est d'aller au bout en Coupe de Suisse. Et on fera tout pour!», clame Sylvio Bernasconi -, auront affaire à forte partie car les Bernois, de leur côté, veulent faire oublier leur finale ratée en mai contre Sion.

L'affrontement entre les grands rivaux que sont Bâle et Zurich - «avec Xamax - Young Boys, ce tirage, c'est vraiment du lourd!», rigole Sylvio Bernasconi -, les deux seuls clubs suisses à évoluer en Coupe d'Europe cet automne, promet comme toujours son lot d'étincelles. Avec l'appui de leur public du parc Saint-Jacques, les Rhénans partiront légèrement favoris.

Si Zurich a gagné trois des quatre derniers championnats, il n'a pas connu la réussite dans les confrontations directes avec les Bâlois. La dernière victoire zurichoise remonte à novembre 2006, alors que Lucien Favre était encore sur le banc. Depuis, en douze matches, Bâle a gagné huit fois et il y a eu quatre nuls. En Coupe, Bâle s'était qualifié la saison dernière en quart de finale en s'imposant 1-0 au Letzigrund.

Parmi les clubs romands encore en lice, Servette évoluera au Stade de Genève face à Saint-Gall. Pour sa part, Lausanne se déplacera à Lugano, alors que Bienne s'en ira à Rapperswil. /si-ftr

Votre publicité ici avec IMPACT_medias