Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

On risque plus sa vie en ULM que sur une moto

Dans la foulée de l'accident d'ULM au Soliat qui a fait deux morts mardi soir, les statistiques françaises montrent que le taux de mortalité sur ce genre d'appareil est beaucoup plus élevé qu'avec un avion de tourisme.

24 août 2017, 16:22 / Màj. le 24 août 2017 à 18:00
DATA_ART_11448953

Voler en ULM est-il plus dangereux que piloter un petit avion de tourisme ou conduire une moto? En France, la polémique a été lancée en 2016 avec une vidéo mise en ligne par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).

Cette vidéo voulait sensibiliser les utilisateurs après une année 2015 plutôt meurtrière: le nombre de personnes tuées dans un accident d’ULM (43) avait doublé par rapport à l’année précédente (21 en 2014). Entre 2009 et 2014, le nombre moyen de morts tournait autour de 26. En 2016, le nombre de morts en ULM est passé à 16.

Dans cette vidéo, la DGAC faisait un parallèle entre les accidents mortels à moto, en aviation légère ou en ULM : en 2015, il y a eu, en France, un mort pour 5000 motards, un mort pour 2600 pratiquants en aviation légère et un mort pour 333 pilotes ou passagers d’ULM!

Des instructeurs...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias