Nouveau recul du chômage à Neuchâtel et dans les cantons romands

02 août 2015, 19:23

Le chômage a diminué en juin dans tous les cantons romands, même si l'ampleur du phénomène apparaît globalement supérieure à son niveau d'il y a douze mois.

Neuchâtel, qui avec la crise a connu la plus forte poussée de chômage du pays, continue à voir son taux refluer. Celui-ci est tombé à 6% de la population active, soit une baisse de  0,1 point, pour un effectif de chômeurs de 5169 (-116 par rapport à  mai, mais +205 au regard de juin 2009).

Dans le canton du Jura, le taux de chômage s'est établi à 5,1% (-0,2 point) à fin juin, soit 1738 chômeurs (respectivement -76  et -10 en comparaisons mensuelle et annuelle).

Le Valais a profité de  la plus forte contraction, avec un taux de chômage qui a reculé de  0,5 point à 3,6%.

Genève, que Neuchâtel avait un temps rattrapé, a vu son taux de chômage diminuer de 0,1 point à 7% (toujours le plus élevé de  Suisse). Le canton du bout du lac Léman comptait à fin juin 15'404  chômeurs, à savoir 317 de moins en un mois mais encore 637 de plus qu'il y a un an à pareille époque.

Vaud, eu égard à sa grande population, abrite le contingent le  plus important de chômeurs (17'592), pour un taux de chômage de 5,3%  (-0,2 point). Un nombre en recul de 594 par rapport à mai et encore  supérieur de 1191 au regard de juin 2009.

Fribourg enregistre  lui toujours le taux le bas de Suisse romande (avec -0,2 point à  2,9%), pour 3658 chômeurs (-235 et -153).

Le canton de Berne, avec sa minorité francophone, dénombrait  13'496 chômeurs à la fin du mois dernier, pour un taux de chômage de  2,6% (-0,1 point).

Enfin, le Tessin a vu son coefficient reculer de  0,1 point aussi à 4,6%, pour un total de 6772 chômeurs.

Au niveau suisse, le nombre de chômeurs inscrits auprès des Offices régionaux de placement (ORP) a diminué de 6601 pour atteindre 144'473. Le taux de  chômage est descendu à 3,7% de la population active, contre 3,8% en mai. /ats-réd