Neuchâtel Xamax sous pression avant d'affronter Chiasso

Alors qu'ils restent sur une défaite et que Servette et Schaffhouse ont tous deux gagné ce week-end, les rouge et noir ont plus que jamais la nécessité de l'emporter face à Chiasso cet après-midi.
15 oct. 2017, 13:15
Remis de sa blessure au pouce, le capitaine et gardien xamaxien Laurent Walthert devrait effectuer son retour ce dimanche après-midi face à Chiasso.

Plus de deux semaines après son dernier match, Neuchâtel Xamax FCS retrouve le championnat cet après-midi face à Chiasso. Néanmoins, ces deux semaines sans match n'ont pas été de tout repos pour les rouge et noir, comme l'explique Michel Decastel. « Durant ces deux semaines, on a fait un décrassage, des tests physiques lors desquels on a pu voir qu'on avait bien progressé par rapport au début de saison, ainsi qu'une opposition interne sur le terrain complet pour reprendre nos marques. Et puis Lawson, Mulaj et Obexer (ndli: respectivement avec le Togo, la Suisse M19 et la Suisse M20) ont pu jouer en sélection. »

Étant restés sur une défaite à Aarau, on peut imaginer une certaine difficulté à s'entraîner durant une telle période sans avoir la possibilité de renouer avec la victoire. Le coach xamaxien ne le nie pas, mais se veut rassurant et conquérant: «Lors de la première semaine, la défaite était toujours dans nos têtes, mais maintenant, c'est oublié et il faut absolument une victoire contre Chiasso. À la maison, il faut tout gagner, et il faut aussi aller gagner à l'extérieur pour devancer Servette et Schaffhouse.» Ceci est d'autant plus vrai que les deux concurrents actuels des Xamaxiens ont déjà joué - et gagné - leur rencontre du week-end.

Chiasso, un suprenant contradicteur

Sur la route des rouge et noir - en rose et noir pour l'occasion - se dresse une surprenante équipe de Chiasso, qui a récemment poussé Servette dans ses retranchements avant de plier dans les arrêts de jeu, et qui avait déjà causé des problèmes à Michel Decastel et ses joueurs lors de la première confrontation de la saison, au Tessin. «On avait gagné difficilement le premier match et depuis, ils ont enregistré des renforts comme Rey et Martignoni de Lugano. Ils jouent bien au ballon, ils ressortent le ballon depuis derrière et ils ont de bons joueurs. C'est une équipe surprenante. Leur point faible, c'est la défense. Ils viennent toujours à 5, 6 en attaque et quand ils perdent le ballon, il sont peu derrière. Mais on ne va pas les attendre, on va essayer d'imposer notre jeu et de les mettre en difficulté avec notre jeu », avertit l'entraîneur.

Quant à l'état des troupes, Michel Decastel est globalement optimiste. «Il y a juste Farine et Qela qui sont blessés. Farine a une micro-déchirure du tendon sous le genou, où il s'est fait opérer. Walthert a lui reçu le feu vert du chirurgien et s'est entraîné toute la semaine depuis lundi. Il devrait donc jouer. On a aussi récupéré Karlen à 100%. C'est une bonne chose, même si Kilezi n'a pas démérité. Et on récupère également Corbaz.» Doudin est quant à lui suspendu après avoir écopé de son quatrième avertissement de la saison. «Mini» déclare avoir plusieurs options pour le suppléer dans le rôle de numéro 10, mais garde le mystère pour cet après-midi. Réponse dès 16h à la Maladière.

par Thibault Cosandier