Réservé aux abonnés

Neuchâtel toujours bon dernier

21 avr. 2015, 00:01

En 2014, comme l'année précédente, les contribuables étaient les mieux lotis fiscalement à Zoug, le moins bien à Neuchâtel. C'est le constat de l'étude TAX-I (TAX Independence Day), menée chaque année par Credit Suisse et publiée récemment.

Ainsi à Zoug, le ménage de référence, un couple sans enfant avec deux salaires et un revenu brut de 150 000 francs, doit travailler jusqu'au 15 février, soit 46 jours, pour payer ses impôts. A Neuchâtel, le même couple doit travailler 45 jours de plus, soit jusqu'au 5 avril, pour s'acquitter de sa charge fiscale, note Credit Suisse.

Loin de la moyenne suiss...