Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Motion pro-Europe lancée

26 mars 2010, 04:15

La section neuchâteloise du Nouveau mouvement européen suisse (Nomes) a lancé une motion populaire «pour un canton de Neuchâtel contribuant à l'adhésion de la Suisse à l'Union européenne (UE)». En espérant être suivi dans d'autres cantons, il présente la démarche comme étant novatrice. Son acceptation par le Grand Conseil déboucherait sur un projet de loi cantonale.

Les accords bilatéraux ne suffisent plus au Nomes. Il considère que l'interdépendance de notre société et de notre économie avec celles des pays européens fait que nous appartenons déjà, d'une certaine façon, à l'UE. Mais cela sans pouvoir participer activement aux prises de décisions: «Nous constituons des citoyens de seconde zone», estime le mouvement. Selon lui, la souveraineté populaire et la démocratie directe perdent de leur essence face à cette situation.

La section neuchâteloise du Nomes souhaite donc, par le biais de cette motion, faire du canton un exemple. Thierry Béguin, président du comité Nomes Neuchâtel et ancien conseiller d'Etat, en est le premier signataire. Nonante-neuf autres signatures doivent être trouvées. Si le compte y est, et si le Grand Conseil accepte la motion, le Conseil d'Etat devra présenter un projet de loi «détaillant l'engagement de notre canton en faveur de son intégration européenne et de l'adhésion de la Suisse à l'UE.» Cette loi «viserait, par exemple, à imposer l'eurocompatibilité de nos lois cantonales ou à établir une antenne cantonale à Bruxelles.» /cch

Votre publicité ici avec IMPACT_medias