Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Trois nouveaux nids poussent à Montpugin

Le Pic, la Sittelle et la Mésange: ce sont les trois nouveaux nids (ouverts en août) qui accompagnent le Chouett'Nid de Montpugin. Habiter dans une cabane parmi les arbres? Un rêve de gosse... qui plaît aussi aux grands. Il y avait le Chouett'Nid, un hôtel vraiment particulier perché dans les arbres sur les hauteurs du Locle, à Montpugin. Maintenant, il y a presque une volière par là: le Pic, la Sittelle (charmant petit oiseau marchant tête en bas sur les troncs) et la Mésange. Trois «nids» supplémentaires peints aux couleurs de ces oiseaux familiers.

31 mai 2008, 12:00

En septembre dernier, le Conseil général acceptait avec enthousiasme d'accorder des servitudes à Karin et Jean-Paul Vuilleumier pour construire ces trois «nids». On y est presque! Les travaux vont bon train, Jean-Paul Vuilleumier y ?uvrant avec l'aide d'une petite équipe. Dont son ancien apprenti, qui avait fait ses armes avec le Chouett'Nid. «Profite! C'est sûrement la seule fois que tu construiras ça!», lui avait dit le patron. Et voilà comme ça va! Le jeune homme a pris un congé de trois mois tout exprès pour lui donner un coup de main, tant il avait apprécié sa première expérience.

Le Pic est à quatre places, la Sittelle et la Mésange, à deux places, avec cuisine et sanitaires, et le tout sera ouvert dès début août. Les réservations débutent à mi-juin. Il n'y a pas de haute ou basse saison, les tarifs sont les mêmes toute l'année (c'est moins cher en semaine) et favorisent les familles, ainsi que les gens qui viennent en transports en commun. Quant au Chouett'Nid, c'est plein jusqu'en décembre.

Le Pic est déjà perché dans les arbres, avec une rampe d'accès en rondins et une terrasse qui donne en plein parmi les sapins. Avec un peu de chance, on pourra y prendre son petit-déj' en compagnie des écureuils. Les deux autres nids sont construits sur plateforme, au sol, et, une fois achevés, seront acheminés dans les futaies, à 5 mètres de haut, à l'aide d'une autogrue, ce qui promet d'être spectaculaire. Un chemin aérien montera gentiment entre les arbres jusqu'à une tour qui reliera les nids par passerelles (haubans compris, pour parer à toute éventualité météorologique). Mieux encore, de là-haut, on a une vue imprenable sur la belle étoile et un tapis de lys martagons.

Comme ces nids seront ouverts toute l'année, un système d'éclairage de nuit sera installé. Mais pas par détecteur: le coin est riche en chevreuils, ils risqueraient de le déclencher mal à propos. / CLD

Nouveau site internet: www.lesnids.ch (ouvert dès la semaine prochaine). Les nids de Montpugin passent à la TSR, dans «Passe-moi les jumelles», mercredi 4 juin à 20h10
Votre publicité ici avec IMPACT_medias