Succession Barben: pas tout de suite

On ne saura pas avant 10 ou 15 jours si Josette Frésard succédera à Michel Barben au Conseil communal, après l'annonce vendredi de la démission de ce dernier (notre édition de samedi). «Nous n'avons pas encore reçu la lettre de démission de Michel Barben», notait hier après-midi le chancelier de la Ville Sylvain Jacquenoud. A sa réception, le Conseil communal prendra officiellement acte du départ annoncé, mais pas avant le 8 février. Après quoi un courrier tout aussi formel sera adressé à Josette Frésard, première des viennent-ensuite de la liste libérale aux dernières élections de 2004, pour savoir si elle accepte le poste.

31 janv. 2006, 12:00

Des contacts informels ont pourtant déjà eu lieu entre l'exécutif et l'actuellle directrice de SIM (Services industriels des Montagnes), qui a déjà dit son intérêt pour la fonction, pour autant qu'elle puisse la concilier avec son mandat de chef de projet de la fusion de SIM avec les Services industriels de Neuchâtel.

«Il ne faut pas brûler les étapes», réagit pour l'heure Josette Frésard. Officiellement, il n'y a donc pas encore de négociations sur un éventuel aménagement du dicastère de la nouvelle venue pressentie. Mais l'état d'esprit semble à l'ouverture. Josette Frésard note également qu'elle n'a pas encore vu son parti. Ce sera fait ce soir, à l'occasion d'une assemblée, convoquée notamment pour faire le point sur les difficultés de Michel Barben. Ordre du jour chamboulé: c'était avant qu'il n'annonce sa démission. / ron