Réservé aux abonnés

Mari condamné pour violences conjugales

19 oct. 2017, 00:45

Le Tribunal régional des Montagnes et du Val-de-Ruz a condamné le mari qui avait frappé sa femme à paume ouverte parce qu’elle lui mentait. (notre édition du 3 octobre). Et même à une peine assez lourde sur le plan financier, puisqu’avec les frais on passe la barre de 10 000 francs.

Plusieurs faits de violence conjugale ont été retenus par le juge Christian Hänni. Notamment un épisode dans un parking où l’homme avait frappé tellement fort que sa femme était tombée. Sur la base de témoignages, le juge retient qu’elle a aussi reçu des coups quand elle était à terre. ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois