Prise d'otages déjouée au Locle

De nombreuses patrouilles de police ont été vues ce jeudi soir foncer, sirènes hurlantes, en direction du quartier de la Jaluse, au Locle. Les preneurs d'otages ont fui en France voisine. Personne n'a été blessé. Massif, le dispositif de police a été levé en soirée.
06 janv. 2022, 18:39
/ Màj. le 06 janv. 2022 à 21:17
De nombreux policiers ont participé à l'intervention.

«Il n’y a plus de danger lié à la situation au Locle dans le quartier de la Jaluse. On peut à nouveau se déplacer normalement dans le quartier», déclare la police neuchâteloise, ce jeudi soir 6 janvier vers 20h, sur ses réseaux sociaux.

Ce jeudi 6 janvier, la police neuchâteloise est intervenue pour une prise d’otages dans l’entreprise de polissage Calçada. Un dispositif massif a été déployé en fin d’après-midi dans la Mère-Commune. De nombreuses patrouilles avaient été signalées, sirènes hurlantes, aux alentours de 18 heures.

Au nombre de quatre ou cinq, «les otages ont pu être libérés. Personne n’a été blessé, mais ils sont choqués», informe Georges-André Lozouet, porte-parole de la police neuchâteloise. Un soutien psychologique a été mis en place.

Le dispositif a pu être levé vers 20 heures. Photo: Laurent Blanchard / Canal Alpha

Les auteurs ont pu prendre la fuite en direction de la France. Leur butin n’est pas connu. «Le déroulement des faits n’est pas encore très clair.»

Selon nos informations, les malfrats se seraient dirigés vers Pontarlier. Sur son site internet, «L’Est républicain» annonçait qu'une fusillade avait éclaté vers 19h30 dans cette ville. Les faits se sont déroulés «à la suite d’une brève course-poursuite entre une voiture et la police (réd: française), dont le véhicule a été percuté de plein fouet. Les forces de l’ordre ont ouvert le feu ‘des dizaines de fois’ sur les fuyards, avant de procéder à des interpellations», indique le journal, qui précise qu’il n’y aurait pas eu de blessé. 

Le lien entre les deux affaires n'a pas été formellement confirmé par la police neuchâteloise, ce jeudi soir.

Au Locle, l’intervention des forces de l'ordre a nécessité le bouclage d’une partie du quartier de la Jaluse. «Je tiens à remercier la population, qui n’est pas sortie dans la rue», complète Georges-André Lozouet. La police avait lancé un appel sur les réseaux sociaux dans la soirée demandant aux habitants «d’éviter le secteur et de se conformer aux ordres des gendarmes».

Article complété à 22h15


par Jérôme Bernhard