Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Nicolas Lüthi indétrônable à Planeyse

Malgré de sérieux rivaux, Nicolas Lüthi a été sacré roi du VTT Planeyse pour la cinquième fois d'affilée. Chez les dames, la Fribourgeoise Fabienne Niederberger n'a laissé aucune chance à la concurrence.

19 avr. 2010, 09:02

Les années passent, la concurrence s'étoffe, mais l'épilogue demeure toujours inchangé. Dans son fief colombin, Nicolas Lüthi a senti sa suprématie remise en question par de redoutables prétendants, mais comme un vrai seigneur, il a su faire parler sa science tactique et sa connaissance du parcours pour s'adjuger, hier, une cinquième fois de suite le VTT Planeyse, première manche de la Wind Romandie Bike Cup.

Les vassaux, Fabien Canal, Jérémy Huguenin ou Yves Corminboeuf, ont bien tenté d'inverser la hiérarchie, mais leurs efforts n'ont pas suffi pour déloger l'empereur de son trône. «Il y avait un favori aujourd'hui (réd: hier) et ce favori était Nicolas», avouait, bon joueur, Jérémy Huguenin, troisième de l'épreuve.

Le Landeronnais a cependant dû patienter jusqu'au contrôle vidéo pour qu'il soit officiellement intronisé. Après un chassé-croisé entre les quatre hommes de tête, la victoire s'est décidée au terme d'un sprint endiablé. Au final, Nicolas Lüthi devance le Français Fabien Canal pour... deux millièmes.

«Je savais que si la course se jouait au sprint, j'aurais de grandes chances de l'emporter», expliquait le cycliste du team Prof, juste après avoir vu la vidéo. «Dans cette configuration de course, c'était Jérémy, moins à l'aise dans les sprints, qui était contraint d'attaquer. Or, quand le parcours est sec et ne comporte pas de grandes difficultés techniques comme celui de Planeyse, il est très difficile de s'échapper.»

Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. «Dans la dernière montée des Antennes, j'ai voulu me détacher du groupe de tête», concédait Jérémy Huguenin. Cela n'a pourtant pas été suffisant. «Quand j'ai vu que mes efforts ne payaient pas, j'ai préféré assurer la troisième place.»

Avec une concurrence qui s'annonce moins âpre, épreuves internationales obligent, le cycliste du team Prof ne devrait pas avoir de rival au Roc du Littoral, ce week-end, à Hauterive...

Intouchable à Planeyse, le Landeronnais effectue pour le moment un excellent début de saison au niveau national. «Après deux courses en Coupe de Suisse, j'occupe la seizième position, ce qui représente mon meilleur classement», glissait-il. «Cette victoire est un bon indicateur de mon état de forme actuel.»

Chez les dames, la Fribourgeoise Fabienne Niederberger a relégué ses premières poursuivantes à plus de quarante secondes. Sur ce parcours nerveux où les relances sont sacrées, les régionales ont dû se contenter des places d'honneur. Victime d'une chute dès le début de course, la Chaux-de-Fonnière Vania Schumacher n'a pu se placer que huitième. «Depuis mon camp avec l'équipe nationale au mois de mars, où je suis tombé malade, j'ai de la peine à me retrouver toutes mes sensations», relevait-elle. Tout le contraire d'un Nicolas Lüthi, plus que jamais roi de Planeyse. /LME

Votre publicité ici avec IMPACT_medias