Réservé aux abonnés

Les riches heures de «L’Adèle»

La solide fibre festive et sociale de l’Association de développement.
26 sept. 2017, 00:36
DATA_ART_11540428

Une ville fleurie dans tous les sens du terme: c’est ce qu’a toujours recherché l’ADL, association de développement du Locle, qui fut même baptisée «L’Adèle» dans ses jeunes années. Cette association fête cette année ses 80 ans, le temps d’avoir déjà fait le plein d’anecdotes, de grandes et petites histoires. Jean-Bernard Aellen, du comité, a effectué un travail de bénédictin en rassemblant, à travers la presse locale, des archives qui remontent jusqu’à l’année de naissance: 1937.

Quoique «L’Adèle» se crée dans la continuation de la Société d’embellissement qui, elle, avait été créée en 1887 po...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois