Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les couleurs du jazz se mêlent aux musiques du monde

La première édition d'Artempo réunit une brochette d'artistes de divers horizons. A découvrir dans le Haut et le Bas.

08 sept. 2015, 17:03
data_art_9417092.jpg

Il y a quelques mois, la jeune violoncelliste Noémy Braun fondait l'orchestre Artempo, avec quinze jeunes musiciens issus des Hautes Ecoles de musique de Suisse romande. Aujourd'hui, elle est aussi l'instigatrice, avec le violoniste et compositeur franco-italien Mario Forte, du festival Artempo, qui prendra son envol ce week-end dans le Haut et le Bas du canton.

Porté par des artistes venus des quatre coins du monde, l'événement brasse diverses cultures, jazz, musiques traditionnelles et contemporaine. Demain au temple du Bas, les percussionnistes indiens Pintoo et Haider Khan, le percussionniste et mathématicien brésilien Sergio Krakoswki et le New-Yorkais Park Stickney, l'un des rares harpistes de jazz au monde, partageront la scène avec l'orchestre de cordes. Pour naviguer, et c'est un défi, sur l'écume de musiques improvisées, mais aussi sur des compositions de Mario Forte. Des images générées par le pandeiro - tambourin brésilien - , et deux comédiens, Matthieu Beaudin et...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias