Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le service postal fête cette année ses 200 ans de présence en ville

La Poste, de 1807 à aujourd'hui. Eh oui! cela fait 200 ans que le service de distribution est présent en ville de La Chaux-de-Fonds. Petit aperçu de l'évolution des moyens d'acheminement. Après le messager et sa hotte au XVIIIe siècle, la poste est devenue un paramètre incontournable de la vie de chacun, sous nos latitudes. Un pion essentiel pour entretenir des relations permanentes avec l'extérieur. Vital pour la ville de La Chaux-de-Fonds, située en dehors des grandes voies de communication. Vital à l'époque plus encore qu'aujourd'hui, alors que les chars à bancs voyaient à peine le jour, au commencement du XIXe siècle. C'est en 1807, précisément, qu'une régie postale vit le jour à La Chaux-de-Fonds. Autrement dit: cela fait 200 ans de présence postale cette année!

27 févr. 2007, 12:00

«Je ne savais pas que c'était si vieux», admet Roland Sandoz, l'actuel responsable des offices de poste de La Chaux-de-Fonds. Un service trihebdomadaire circulait déjà entre ici et Neuchâtel durant cette période. Et ce n'était que le début d'une amélioration du service de distribution. En 1817, un service de diligence est créé, direction Bâle. En 1844, «des voitures quittent La Chaux-de-Fonds pour toutes les directions», peut-on lire dans un document rédigé en 1943 par Charles Tinembart, l'administrateur de la poste principale de l'époque.

S'ensuit un véritable tournant. En 1848, la nouvelle Constitution fédérale réunit en une seule les 16 administrations postales que compte alors la Suisse. Une réorganisation des courses postales s'impose. «Les jours des services de diligence sur de longs parcours sont comptés», stipule le document susmentionné. En effet, avec l'avènement des lignes ferroviaires - le tronçon La Chaux-de-Fonds - Le Locle est ouvert à l'exploitation en 1857 -, la donne paraît claire. «Je ne savais pas qu'il existait déjà une présence postale avant les postes fédérales. Je n'en revenais pas quand j'ai appris cela», s'exclame Roland Sandoz.

Le trafic postal ne cessant d'augmenter et la ville continuant de s'étendre vers l'ouest - consécutivement à la prospérité de l'industrie horlogère -, le Conseil communal demande, en 1890, la création d'un nouveau bureau de poste près de la gare. Ne le voyant poindre durant des années, les plaintes concernant l'insuffisance de locaux se multiplient. «Il y avait non seulement nécessité, mais urgence absolue de construire», écrit Charles Tinembart. En 1910, enfin, le transfert des services eut lieu.

Les trente années qui ont suivi ont été fertiles, noires aussi, puisqu'elles ont vu deux guerres. En 1939, La Chaux-de-Fonds a été reliée à Berne par un service d'avion quittant l'aérodrome des Eplatures, débouchant sur d'importantes lignes intercontinentales. Les relations postales avec l'étranger se gâtèrent quelque peu durant la Deuxième Guerre mondiale. Mais les temps reviendront où La Poste, fidèle à sa mission, reprendra dans le monde la tâche qui lui est dévolue. / SBI

Votre publicité ici avec IMPACT_medias