Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le Conseil général enchanté par les trois futurs nids de Montpugin

Les trois futures «cabanes» dans les arbres jouxtant le Chouett'Nid du gîte des Trois-Frênes ont emballé le Conseil général mercredi soir au Locle. Des servitudes accordées à Karin et Jean-Paul Vuilleumier ont été votées à l'unanimité. «Ecoute, le soir, la forêt qui fait du bruit en mangeant!» Par cette citation poétique, Florian Jaccard (PS) a résumé l'esprit du Conseil général du Locle, mercredi soir. A l'unanimité, il a accepté l'octroi à Karin et Jean-Paul Vuilleumier de servitudes d'une durée de vingt ans.

07 sept. 2007, 12:00

Ils construiront, dans le pourtour de leur célébrissime Chouett'Nid, trois «nids» supplémentaires dans les arbres. Un premier pas est ainsi fait, après des années de discussions et rendez-vous, y compris avec des répondants de Pro Natura, du WWF et des Verts locaux.

Les travaux pourraient commencer au printemps prochain et les premiers hôtes pourraient monter dans ces «cabanes» l'été prochain. Au grand soulagement des Vuilleumier, qui n'arrêtent pas de refuser du monde: tous les week-ends sont pleins pour 2008.

Ces trois nids (l'un de quatre places, les deux autres de deux places) seront chacun baptisé du nom d'un oiseau d'ici. Comme le Chouett'Nid, ils seront construits avec du bois du lieu et avec une atteinte au sol forestier limitée au maximum, puisque l'accès aux cabanes se fera par des cheminements aériens, passerelles et ponts suspendus. Pour les canalisations (électricité, eau, etc. mais pas la télé), un forage sera réalisé sous les racines des arbres et sous la route. La plus grande cabane (construite aux normes Minergie) sera accessible, par une rampe, aux personnes handicapées. Les toits seront végétalisés. Aussi compris, des paratonnerres. En cas d'avis de tempête? Les cabanes seront arrimées avec des haubans (câbles) et, de toute façon, une dizaine de fois par année, les Vuilleumier annulent des nuitées pour cause de météo. On ne prend pas de risque.

Dans l'esprit du lieu, les hôtes qui viendront en transports publics bénéficieront d'une réduction de prix. Question voitures, pas question de parquer sous les arbres et la commune sera attentive au problème général de la circulation.

«Un projet unique dans tout l'Arc jurassien», applaudissait Jean-Marie Rotzer (POP). Manuel Fragnière (Lib-PPN) renchérissait: «Le Chouett'Nid est mondialement connu. En tapant «google earth» et en zoomant sur Le Locle, le Chouett'Nid fait partie des sites les plus importants!»

André Frutschi (Verts) résumait: «La construction en forêt est par principe interdite en Suisse, mais la surface de 0,4 hectare soumise aux servitudes qui nous occupent ce soir est justifiée, par sa situation à proximité immédiate d'une zone communale de loisirs et par le fait que cette exception ne fera pas office de précédent, en raison de la quasi-impossibilité de réunir tous les aspects particuliers de ce projet (...). Cette zone sera virtuellement défrichée, pour ne plus être dans le périmètre forestier durant vingt ans.»

Ces nids ont rappelé des souvenirs de droite à gauche. Manuel Fragnière: «Tous les enfants ont rêvé un jour d'avoir une cabane dans les arbres...» /CLD

Votre publicité ici avec IMPACT_medias