Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Jeunes hockeyeurs canadiens jouant poutine contre fondue

Une vingtaine de jeunes hockeyeurs canadiens font un tour des patinoires romandes. Ils sont ce week-end dans les Montagnes. Avec deux matches contre des novices locaux à l'agenda. S'ils devaient évoluer en NHL, la National Hockey League nord-américaine, quel chandail de pro porteraient-ils? Celui de Detroit (l'une des meilleures équipes), de Colorado (avec les restes du club de Québec) ou de Montréal, le club le plus titré de NHL, répondent-ils. Ils, ce sont les 19 jeunes hockeyeurs de Mont-Sainte-Anne qui ont débarqué hier dans les Montagnes, au terme d'un voyage initiatique de 12 jours sur les patinoires romandes: Genève, Lausanne et La Chaux-de-Fonds - Le Locle.

01 mars 2008, 12:00

Le tour a été monté par relations. Le «top scoreur» Alexandre Tremblay, ancienne abeille, n'est-il pas un copain d'enfance de Rémy Drouin, l'organisateur du voyage? Le HCC leur fait de la place. Mais en pleins play-off, Le Locle prête aussi sa glace du Communal. Il y aura deux matches. Le premier contre les novices A du HC Le Locle, aujourd'hui à 19h sous le toit du Communal. Le second dimanche à 12h15 aux Mélèzes, avec les novices top du HCC en face. Rencontres publiques, bien sûr.

Agés de 16 et 17 ans, les Québécois sont en terminale de leurs études obligatoires. Ce sont tous des passionnés «méritants». N'entre pas qui veut dans le programme hockey de l'école publique de Mont-Sainte-Anne, 1200 élèves, 150 hockeyeurs. Le programme est éducatif avant tout. «On récompense une bonne attitude à l'école», note Rémy Drouin. Mais les 30 jours de glace compris dans l'année scolaire font rêver Luc Lederrey, coordinateur pour le HCC du maigre programme sports-études d'ici.

Des jeunes hockeurs du Mont-Saint-Anne (Canada) à la Chaux-de-Fonds - L'Express et L'Impartial
Des jeunes hockeurs du Mont-Saint-Anne (Canada) à la Chaux-de-Fonds - L'Express et L'Impartial

Casquette vissée en attendant le casque, les ados canadiens apprécient leur sortie en Suisse. Tous sauf un sont pour la première fois en Europe. «Les gens sont socials», dit l'un. Sympas, quoi. Une moitié est d'accord, l'autre pas tout à fait. Le score est le même pour la fondue. Eux, ils préfèrent la poutine. Poutine? «Du fromage sur des frites nappées d'une sauce brune bien grasse», traduit Rémy Drouin... Une surprise en Suisse: les passages où les piétons sont prioritaires. «Chez nous, si on traverse, on se fait frapper (réd: par les voitures).»

Il ne faudra pas pour autant que les jeunes Québécois se laissent frapper sur la glace par leurs adversaires de ce week-end. Eux n'osent pas charger, les novices suisses si. C'est peut-être pour ça qu'ils ont perdu à Lausanne 6 à 1... Ici, les entraîneurs ont trouvé un accord pour des charges «correctes»... /RON

Votre publicité ici avec IMPACT_medias