Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Frédéric Erard, un Petit chanteur sans langue de bois

05 janv. 2011, 08:20

Tailleur de pierre, dessinateur en bâtiment, technicien du son et serveur au café du Lux au Locle... Lorsque l'on touche à tout, on peut vite se retrouver derrière une contrebasse! Frédéric Erard, Loclois d'origine et habitant de La Chaux-de-Fonds, est bien connu du public des Montagnes pour compter parmi les Petits chanteurs à la gueule de bois. Il livre ici, sans langue de bois, son petit bilan de l'année 2010, entre coups de c½ur et coups de gueule.

Pour vous, Frédéric Erard, qu'est-ce qui a marqué l'année 2010 dans les Montagnes?

Sans discussions, le début des travaux de rénovation de l'Ancienne Poste du Locle. J'y ai passé tellement de temps depuis mon adolescence! Avec les copains de cette maison, on a vraiment voulu cet endroit. L'organisation de concerts, les locaux de «répét'», les amitiés qui y sont nées et le combat mené par une trentaine de jeunes gens qui ne voulaient juste pas que cette Ancienne Poste meure... Maintenant, je ne sais pas trop ce qu'il va advenir, mais elle ne sera pas transformée comme tant d'autres en tas de gravats et... en parking!!!

A qui offririez-vous une rose de Noël?

A tous les gens qui s'activent pour faire reconnaître notre région, les positifs de nature qui n'ont pas froid aux yeux pour crier haut et fort que nos Montagnes ne sont pas mortes. Je distribue toutes mes roses aux acteurs de la vie culturelle, les organisateurs de manifestations à renommée internationale telles que la Plage des Six-Pompes et aussi aux plus petites structures qui se battent pour donner de la vie à nos villes prétendument moribondes.

A qui, en revanche, infligeriez-vous une salée?

Ça fait très longtemps que je n'en ai pas mis une bonne! (rires). Mais il y a vraiment des choses qui m'e... Je prends l'exemple des éoliennes ou encore des zones piétonnes. Il y a visiblement un trop grand décalage entre la bonne volonté et les esprits bornés! Quand on part en vacances, on apprécie tous de prendre un petit café sur une terrasse au milieu du marché avec ses odeurs, ses personnes hautes en couleur, sans avoir des bagnoles sous le nez. Pourtant, on ne veut pas de ça chez nous! A La Chaux-de-Fonds, on nous colle une zone mixte! Quelqu'un laisserait-il son gamin s'amuser là au milieu? Non, évidemment. Comme pour les éoliennes, c'est mieux chez les autres...

Seriez-vous prêt à déménager?

Oui sans aucun problème. Né au Locle, j'y suis resté jusqu'à 17 ans avant d'effectuer plusieurs allers-retours: Rorschach (Saint-Gall) - Le Locle - Fribourg - Le Locle - La Chaux-de-Fonds - Le Locle... Bref, je vis désormais de nouveau à La Chaux-de-Fonds depuis presque trois ans... J'ai donc déjà fait le pas, et je dirais même que d'ici quelques années, de toute façon, les deux villes se toucheront...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias