Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Echange places de parc contre air frais

Le désengorgement des centres passe par une gestion performante du stationnement.

13 juil. 2013, 00:01
data_art_7217430.jpg

.

Une automobile ne circule que 5% du temps. Les 95% restants, elle les passe immobilisée sur une place de parking. Un constat qui ne remet pas en cause le rôle central tenu par la voiture dans les questions de mobilité, mais qui renforce celui du stationnement. "Il en est la clé de voûte" , souligne Julien Lovey, géographe chez Citec Ingénieurs Conseils SA.

Un point de vue que partage Vincent Kaufmann, professeur de sociologie urbaine et d'analyse de la mobilité à l'EPFL. Dans une étude publiée en 2000, il confirmait déjà que la disponibilité d'une place de parc sur son lieu de travail détermine le choix des pendulaires à utiliser leur voiture ou non. Avec une place de parc assurée, près de 90% des pendulaires préféraient la voiture aux transports publics. Sans garantie, ce nombre chutait à moins de 40% pour les pendulaires de villes comme Genève ou Lausanne....

Votre publicité ici avec IMPACT_medias