Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Deux trains par heure entre le Haut et le Bas

Les liaisons ferroviaires entre Le Locle et Neuchâtel ainsi qu'entre Buttes et Neuchâtel seront doublées: un train toutes les demi-heures. Ceci dès l'horaire 2016, a annoncé vendredi le conseiller d'Etat Yvan Perrin.

17 janv. 2014, 13:36
L'axe Le Locle-Neuchâtel sera desservi par deux trains rapides par heure.



La Chaux-de-Fonds 8 11 2012

Photo R Leuenberger LA CHAUX-DE-FONDS

Dès 2016, deux trains rapides (RE, regio express) par heure relieront le Haut et le Bas du canton, ainsi que le Val-de-Travers. C’est la principale nouveauté annoncé ce vendredi par le conseiller d’Etat Yvan Perrin. Pour assurer le bon déroulement des travaux et tenir les délais, une «déclaration d’intention» a été signée entre le canton, les CFF et l’Office fédéral des transports.

Ce sont les gros travaux prévus au nœud ferroviaire de Lausanne qui ont accéléré les choses. Ils auront des répercussions importantes un peu partout, et notamment sur la ligne du Pied du Jura. Neuchâtel devait trouver des solutions pour ne pas perdre de correspondances avec le réseau national, tout en assurant la desserte sur son territoire.

Pour suivre la cadence à la demi-heure sur la ligne du Pied du Jura, Neuchâtel passera à la même cadence entre Le Locle et Neuchâtel et entre Buttes et Neuchâtel. Les correspondances vers Lausanne (41% des destinations depuis Neuchâtel) mais aussi vers Zurich sont ainsi assurées.

Tout le monde y gagne mais à des degrés divers, a commenté Yvan Perrin. Ainsi Corcelles-Peseux sera relié aux trains RE par une desserte régionale (à la demi-heure) vers Neuchâtel. Le Val-de-Ruz verra son offre de bus renforcée. La Béroche ne pourra pas être cadencée à la demi-heure, du fait du goulet d’étranglement de Vauseyon. De même, les lignes des Ponts-de-Martel et des Franches-Montagnes resteront cadencées à l’heure.

Des travaux seront nécessaires. D’abord le prolongement d’un quai aux Geneveys-sur-Coffrane, où les trains se croiseront. Ensuite une rénovation par étapes de l’infrastructure entre le Haut et le Bas, en commençant par le tunnel des Loges, le plus long de cette ligne.

Cette étape 2016 ne préjuge pas de la suite. La rénovation de la ligne principale (avec évitement du rebroussement de Chambrelien) reste à l’agenda, de même que le développement de la ligne entre Le Locle et Besançon.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias