Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Deux Neuchâtelois s'envolent vers la victoire finale

A deux courses de la fin de la Watch Valley Bike Cup, personne ne semble être en mesure d'arrêter le Marinois Nicolas Lüthi et la Chaux-de-Fonnière Caroline Scheffel-Barth dans leur course au titre. Le Loclois Philippe Legros réalise une fin de saison sur les chapeaux de roue. Le championnat de la Watch Valley Bike Cup arrive gentiment à son épilogue et les choses semblent enfin se préciser. Ainsi, le Marinois Nicolas Lüthi et la Chaux-de-Fonnière Caroline Scheffel-Barth se profilent toujours plus comme les grands prétendants à la victoire finale. A deux courses de la fin, rien ni personne ne semble en mesure de les détrôner, tant leur avance est confortable. Seul un énorme cataclysme pourrait encore les détourner de leur chemin. Et encore!

10 sept. 2007, 12:00

A Tramelan, Nicolas Lüthi a obtenu une victoire précieuse en vue du titre final. En l'absence de son dernier rival, Michaël Fischer (malade), le Marinois n'a pas raté l'occasion d'enfoncer le clou en creusant encore un peu plus son écart sur son adversaire. Mais le cycliste du team Prof-Flühmann a tout de même dû batailler ferme pour obtenir sa quatrième victoire de l'épreuve. La faute au Loclois Philippe Legros, qui l'a poussé jusque dans ses derniers retranchements. «Contrairement à moi, Philippe est dans une forme olympique en ce moment», reconnaissait-il. «Je suis content d'être parvenu à le contenir tout au long de l'épreuve sans pour autant m'impatienter. J'ai réussi à bien gérer ma course et ai attendu mon heure avant de lancer mon attaque gagnante», analysait-il.

Pour le Loclois, il s'agit de l'une de ses meilleures courses de sa carrière. Habitué au top 10, il n'était pourtant jamais parvenu à se hisser aussi haut dans la hiérarchie. Surpris, il peine encore à croire à son exploit. «Même si j'ai l'habitude de finir fort, jamais je n'aurais imaginé être en si bonne forme», admet-il. «C'est véritablement la meilleure saison de ma carrière».

Chez les dames, Caroline Scheffel-Barth a dû se contenter de la seconde place. Fatiguée par une saison éprouvante, la Chaux-de-Fonnière n'a jamais été en mesure de suivre la cadence de la Vaudoise Marianne Dubey. «Ce fut l'une des courses les plus dures de l'année. J'ai donc préféré gérer et ne prendre aucun risque», notait la vététiste du vélo-club Franches-Montagnes. / LME

Votre publicité ici avec IMPACT_medias