Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Deux mille personnes et tout le pays réunis au Locle pour le 1er Août

Les télévisions nationales étaient au Locle hier soir pour filmer la fête du 1er Août. Le public est venu nombreux assister à cet événement pas comme les autres, où leur ville était sous les feux des projecteurs. Même les saucisses et la soupe aux pois ont répondu à l'appel. Devant l'Hôtel de ville: noir de monde. A l'heure de la soupe aux pois, il y avait bien deux mille personnes au Locle, venues célébrer la fête du 1er Août organisée par la Télévision suisse romande et retransmise dans tous les foyers du pays, en quatre langues, par les trois chaînes nationales. De la grosse artillerie.

02 août 2008, 12:00

Une grande scène a été montée devant l'Hôtel de ville, plusieurs caméras circulaient dans la foule. C'est le responsable de la promotion de la Ville, Bernard Vaucher, qui a lancé le cri de guerre de la soirée: «On doit montrer qu'on sait vivre et qu'on sait accueillir les gens, ici au Locle», a-t-il lancé en guise de préambule.

Le discours officiel, c'est les Peutch qui s'en sont chargés à l'heure des saucisses de veau moutarde. Deux Peutch du moins, le troisième étant absent. «Loclois, Locloises, je vous ai compris. Vive Le Locle libre! I have a dream... mais pas de mémoire du tout» Maurice et Ambroise ont rivalisé de gags sur leur ville: «Comme dit le dicton: si tu peux croiser un jeune en ville du Locle, tu peux faire un v?u». Il a aussi été question du Locle comme ultime réserve mondiale de communistes, dont le dossier de candidature a été présenté à l'Unesco. Les deux humoristes ont également évoqué le fameux classement de «Bilanz», pour conclure que «ce qui pourrait arriver de pire, c'est que Le Locle arrive avant-dernier: plus personne n'en parlerait.»

Un avis que n'est pas loin de partager le président de la ville Denis de La Reussille. «On n'ira pourtant pas jusqu'à leur dire merci, mais cela a donné un bon élan aux sociétés locales, cela a servi de déclencheur.» Il s'est dit «très fier» de cette soirée, «je suis épaté par la qualité du service public, de l'efficacité de ce qu'ils font ici. Les reportages qui passent pendant l'émission sont superbes.»

Avant le début de l'émission, l'énergique Jean-Marc Richard a chauffé le public par ces mots: «Toute la Suisse est au Locle ce soir!» L'animateur a expliqué au public «comment faire la différence» avant de lancer l'émission, rejoint sur la scène par trois collègues présentant la soirée en italien, romanche et suisse allemand. Un écran géant permettait de suivre les reportages diffusés pendant l'émission.

Une bonne partie du public suivait avec attention le grand show de la TSR, mais il y en a que cela n'a pas empêché de bien manger et bien boire, en attendant les concerts et les feux d'artifice. /SAB

Votre publicité ici avec IMPACT_medias