Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Christophe Frésard s'adjuge une chaude Sibérienne

Dans la course reine (30 km), Christophe Frésard a brulé la politesse à Hervé Balanche. Le Taignon a doublé le Français dans la dernière ligne droite. A Mauborget, le spectacle est monté parallèlement à la température. Six degrés celsius au moment du départ à 10 heures, douze ou treize à l'arrivée et passé quinze l'après-midi pour les courses des enfants. La Sibérienne porte très mal son nom!

25 févr. 2008, 12:00

Déplacée dans le Jura vaudois à 1200 m (seule altitude à partir de laquelle subsiste encore un peu de neige), la cinquième édition de la course organisée par le SC La Brévine s'est déroulée hier sous une ambiance «grillades et tubes de l'été».

Qui dit altitude, dit parcours sinueux. Le fort dénivelé a bénéficié au «grimpeur» Hervé Balanche sur la course du 30 km. Le Français a pris les devants, suivi comme son ombre par Christophe Frésard et Christophe Pittier. «Dans les montées, j'ai pu prendre, une ou deux fois, une vingtaine de mètres d'avance», a relaté Balanche, qui s'est adjugé le grand-prix de la montagne. «Cela n'a malheureusement pas suffi.»

Le fondeur des Fourgs s'est fait reprendre, puis dépassé dans un sprint final de toute beauté remporté par Frésard. «C'est nickel, mais je suis le premier surpris», a avoué «Kiki» pour qui le ski de fond est passé au second plan cet hiver. «Surpris parce que, jusqu'à la mi-course, je ne me suis pas bien senti dans les bosses. Dans cette partie, Hervé a été le plus fort. Jamais je n'aurais cru que je tiendrais la distance, mais finalement, je suis bien revenu et je l'ai «tapé» au sprint.» Son adversaire en est ressorti bien secoué.

L'autre Christophe (Pittier) n'a pu qu'admirer le spectacle de loin. Le Vaudruzien a terminé à 17 secondes du duo de tête.

Dans le 30 km dames, c'est Anne Maitre qui a maîtrisé l'affaire. La fondeuse de Chaumont a pris la première place du podium, devant la Brévinière Marianne Cuenot et la Sagnarde Pauline Bieri.

Sur le 15 km, les deux Neuchâtelois «expatriés» en sport-études en Valais, Audrey Virgilio et Gaspard Cuenot, ont réussi leur dimanche. La Fleurisanne a largement survolé les débats chez les filles. Et le Brévinier a fini premier chez les juniors (deuxième chez les hommes).

Les deux champions étaient heureux au-delà du résultat. «ça fait toujours plaisir de gagner chez soi et, surtout, de revenir skier dans le Jura car, cette année, il n'y a pas eu beaucoup de courses», a relevé Gaspard Cuenot, exilé au Centre de performance de Brigue. «Je suis dans une période très moyenne actuellement», a souligné de son côté la Martigneraine d'adoption, Audrey Virgilio. «Participer à des courses régionales comme celle-ci me permet de skier sans pression et de bien me préparer pour la suite.»

Les championnats de Suisse en longue distance prennent place dans son viseur. /JBE

Votre publicité ici avec IMPACT_medias