Réservé aux abonnés

Bel avenir des filles en mécanique

Moins sale, plus high-tech, le métier de mécanicien séduit désormais aussi les demoiselles. Rencontre avec Noa, toute première apprentie chez Dixi.

01 févr. 2016, 00:55
Noa Tonel apprentie en mécanique chez Dixi Polytool.





LE LOCLE 29 01 2016

Photo: Christian Galley

Dans l’immense atelier mécanique de Dixi Polytool, spécialiste du micro-usinage au Locle, une jeune fille aux longs cheveux noirs virevolte au milieu de grosses machines vitrées. «Des Rollomatic», explique-t-elle. «Ce sont des CNC, des machines-outils à commande numérique que l’on programme pour réaliser des pièces à partir d’un dessin». Ici, Noa, jeune Chaux-de-Fonnière de 17 ans, est la seule fille apprentie mécanicienne. Un univers bien loin de celui de la mode, qui l’a attiré un moment, mais elle assume son choix. «Au départ, je voulais suivre l’Ecole d’art en section mode, mais j’avais du...