Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Battiste Personeni est déjà l'étoile de Star

Ex-joueur de Young Sprinters et de Franches-Montagnes, Battiste Personeni (27 ans) est l'atout offensif numéro 1 de Star Chaux-de-Fonds. Et, avec déjà 12 points en 7 matches, l'angoisse des défenses adverses.

07 déc. 2010, 09:45

Si les observateurs du hockey régional avaient élu une équipe pour sa campagne de transfert estivale, ils auraient sans doute décerné le premier prix à Star Chaux-de-Fonds. Non pas que les dirigeants stelliens aient été particulièrement actifs sur le marché. Mais ils ont réalisé «le» grand coup de l'été en recrutant Battiste Personeni.

Déjà accosté l'an dernier, le Loclois n'a pas résisté une seconde fois aux sollicitations de Steve Aebersold, son ancien compagnon de galère, à l'époque de Young Sprinters.

«Il m'a beaucoup apporté et soutenu quand nous étions à Neuchâtel. C'est donc un peu un signe de reconnaissance», explique-t-il avant d'alléguer d'autres raisons. «Mon nouveau poste de travail m'offre moins de disponibilité pour le hockey. Et puis, à Star, j'ai retrouvé d'anciens amis et la motivation que j'avais perdue à Franches-Montagnes.»

Absent au mois d'octobre - cours de répétition à l'armée oblige -, l'attaquant stellien affiche depuis son retour des statistiques presque indécentes (12 points en 7 rencontres). Autant dire qu'il n'est pas étranger au leadership de Star Chaux-de-Fonds. «Avec sa rapidité et son style de jeu unique, Battiste apporte beaucoup à l'équipe», rapporte son coach et ami, Steve Aebersold. «Il est d'ailleurs souvent aligné dans les situations spéciales.»

Au-dessus du lot en deuxième ligue, Battiste Personeni est tout aussi irrésistible en première ligue. Aligné avec Saint-Imier à deux reprises cette saison (licence B), le Stellien a inscrit trois buts et délivré une passe décisive. «Outre un talent indéniable, c'est un joueur qui travaille énormément et ne rechigne pas à la tâche», relève, dithyrambique, Freddy Reinhard, l'entraîneur imérien. «Nous regrettons de ne pouvoir compter sur lui plus souvent, car il nous ferait du bien. Mais nous comprenons et respectons son engagement pour Star.»

En tout cas, le vif ailier apprécie de donner un coup de main aux «Bats». «Mon but n'est pas de voler une place à un autre joueur mais d'aider l'équipe à gagner. Je suis d'ailleurs toujours bien reçu dans les vestiaires où je connais beaucoup de monde, à l'image des frères Stengel et Girardin», avoue-t-il.

Ironie de l'histoire, celui qui a quitté la première ligue afin de mieux concilier hockey et vie professionnelle pourrait retrouver cette catégorie de jeu plus vite que prévu. Et être opposé à ses amis imériens. Enfin, avec des si et des la, on fait de la musique d'avenir… /LME

Votre publicité ici avec IMPACT_medias