La Comédie de Caen revient au Locle et à La Chaux-de-Fonds avec ses entretiens (presque) imaginaires

Les 24 et 25 novembre, la Comédie de Caen débarque au Musée des beaux-arts du Locle et au théâtre ABC de La Chaux-de-Fonds avec un nouveau bijou de spectacle itinérant: «Baldwin/Avedon: entretiens imaginaires».

21 nov. 2019, 17:35
Marcial Di Fonzo Bo et Jean-Christophe Folly.

La dernière création de la Comédie de Caen sera donnée en première suisse dimanche 24 novembre au Musée des beaux-arts du Locle et lundi 25 au théâtre ABC de La Chaux-de-Fonds: «Baldwin/Avedon: entretiens imaginaires». Centre dramatique national de Normandie, la Comédie de Caen s’illustre par de magnifiques relectures de personnages célèbres dans des mises en scène légères, faites pour voyager dans des lieux inédits.

Après les saisissants portraits de Nina Simone et Michel Foucault, déjà présentés l’an dernier dans les deux institutions des Montagnes, celles-ci récidivent main dans la main avec ces entretiens (presque) imaginaires et très imagés entre l’écrivain James Baldwin (1924 – 1987) et le photographe Richard Avedon (1923 – 2004). L’un est noir, homosexuel, en perpétuelle révolte; l’autre est blanc, juif, sans concession lui aussi pour l’Amérique des années 1960.

Mis en scène par Elise Vigier, portés par les comédiens Marcial Di Fonzo Bo et Jean-Christophe Folly, les personnages de Baldwin et Avedon entraînent le public dans un dialogue puissant, où se mêlent l’intime et le politique, le passé et le présent, l’ici et l’ailleurs. Les auteurs, Elise Vigier et Kevin Keiss, ont puisé dans le livre coécrit par les deux amis, «Nothing Personal», mais aussi dans de multiples interviews.

Infos pratiques

Le Locle: Musée des beaux-arts, dimanche 24 novembre à 16 heures.
La Chaux-de-Fonds: Théâtre ABC, lundi 25 à 19 heures.