Voir 34 cigognes dans le Val-de-Ruz, c’est rare!

En pleine migration vers leurs sites de nidification, plus d’une trentaine de cigognes se sont arrêtées dans le Val-de-Ruz le week-end dernier. Un tel nombre est rare, mais pas inédit.

18 mars 2019, 16:22
Les oiseaux ont fait halte du côté de la Rincieure, en dessous de Chézard-Saint-Martin.

Les cigognes revenant d’Espagne ou d’Afrique du nord, où elles ont passé l’hiver, sont en pleine migration. Un imposant vol a ainsi fait escale dans le Val-de-Ruz entre samedi soir et dimanche matin.

Ralph Schafflützel, un habitant de Saules, en a dénombré 34 dans les champs inondés du côté de la Rincieure, en dessous de Chézard-Saint-Martin. «J’ai pu les observer de 7h15 à 9h. Ensuite, elles sont reparties en direction de Marin par-dessus la crête de Chaumont», nous écrit ce lecteur.

Pas un record

Pour Jean-Daniel Blant, ancien conservateur du Musée d’histoire naturelle de La Chaux-de-Fonds, «elles étaient probablement en quête de nourriture ou de courants ascendants pour poursuivre leur voyage». Les sites de nidification les plus proches du Val-de-Ruz sont situés à Avenches, Altreu (SO) ou en Ajoie.

Un aussi grand rassemblement de cigognes est rare dans le canton de Neuchâtel, mais pas inédit. «On en voit d’habitude entre dix et vingt, mais on a déjà vu passer des groupes comptant une cinquantaine d’individus», précise Jean-Daniel Blant.