Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Une église avec vitraux

Des travaux d'assainissement vont commencer à l'église de Notre-Dame de la Paix, fermée depuis novembre passé. Cet automne, on y dira de nouveau la messe «On chauffait le ciel! Ce qui est normal pour une église. Mais c'était hyperinconfortable malgré une dépense énergétique énorme...» Ainsi Jean-Marie Juvet, responsable de l'architecture au sein de la paroisse de Notre-Dame de la Paix, à La Chaux-de-Fonds, qualifie-t-il l'état de l'église du même nom, qui accuse une cinquantaine d'années. Il devenait urgent de l'assainir, un projet que la paroisse avait d'ailleurs en tête en même temps que la rénovation de la grande salle maintenant terminée. Donc, l'heure est venue de passer à la deuxième étape des travaux. Ils ont déjà commencé, en fait: 35 bénévoles, de 12 à 80 ans, sont venus nettoyer, vider, casser, enlever la paille de verre, dans une température sibérienne. Avec masques, salopettes, perceuses, marteaux, scies. Il y avait pas mal de jeunes aussi. «On dit toujours qu'ils ne viennent plus à l'église, mais pour faire des travaux communautaires, ils sont là», salue la présidente du conseil, Monique Theurillat.

15 mars 2006, 12:00
Une église à vitraux

Maintenant, il s'agit de refaire l'isolation, l'enveloppe, le chauffage, l'électricité. On va par exemple supprimer du volume en déplaçant le choeur à l'est. Et puis on posera les six grands vitraux de l'artiste chaux-de-fonnier Georges Froidevaux, disparu en 1968, qui ornaient la chapelle des Saints Apôtres au Locle. Cette chapelle a été désaffectée et vendue à une famille, et la paroisse du Locle a offert ces vitraux à la paroisse de Notre-Dame. «C'est magique! Nous pourrons faire de cette église une église à vitraux», s'extasie Jean-Marie Juvet. En attendant, ils sont stockés chez un transporteur.

Les travaux commencent ce mois encore et, cet automne, l'église devrait reprendre ses fonctions. Elle est fermée depuis le mois de novembre et les fidèles vont à la messe au temple des Forges, «où on nous a accueillis à bras ouverts», apprécie le curé Luc de Raemy. Le budget a été fixé à 750.000 francs, indique le responsable des finances Fernand Berger. Il a fallu sonner à toutes les portes (Loterie romande, LIM, instances ecclésiastiques, etc.). Des promesses de dons ont déjà été obtenues. Mais diverses actions seront proposées aux intéressés, par exemple sponsoriser un vitrail!

Une journée portes ouvertes sera organisée dimanche afin que chacun puisse être renseigné sur place de la nature des travaux. Et, qu'on se le dise, lors de la reconstruction, il restera aussi du travail pour les bénévoles. / CLD

Notre-Dame de la Paix, La Chaux-de-Fonds, journée portes ouvertes dimanche de 10h30 à 12h et de 14h à 17 heures

Votre publicité ici avec IMPACT_medias