Une antenne au service du recrutement horloger

La société de placement Kelly Services recrute désormais de façon spécifique des collaborateurs pour la branche horlogère. Le manque de main-d'?uvre qualifiée dans ce domaine nécessite le développement de services appropriés. Les compétences professionnelles requises dans l'horlogerie sont multiples et très spécialisées, a indiqué hier Kelly Services, société américaine dont le siège helvétique se trouve à Neuchâtel. En partenariat avec l'industrie, l'entreprise a créé un concept de recrutement incluant des tests et des compléments de formation.

02 avr. 2008, 12:00

Les succursales de Neuchâtel, Bienne, La Chaux-de-Fonds, Genève, Yverdon-les-Bains, Sion et Soleure proposent désormais un service de recrutement pour la branche horlogère. Les prestations seront offertes en fonction de l'expertise de conseillers spécialisés possédant une expérience du domaine et du marché. L'initiative de Kelly Services intervient dans un contexte de pénurie de main-d'?uvre qualifiée dans la branche.

Pour mémoire, le 1er octobre 2007, le groupe de placement de personnel Adecco avait lui aussi lancé son nouveau concept d'affaires baptisé «Watch Technology», entièrement consacré au recrutement pour l'horlogerie. Adecco confie les candidats à des professionnels et à des consultants au fait des exigences du marché, qui assurent des entretiens adaptés à chaque spécialité de la branche horlogère. La société prospecte notamment dans les hautes écoles et les écoles techniques.

A la fin de l'année 2006, la Convention patronale de l'industrie horlogère (CPIH), dont le siège est à La Chaux-de-Fonds, avait estimé à 2200 le nombre de personnes qui devaient être formées jusqu'en 2010. L'offre de formation a été ainsi étoffée dans les écoles. La CPIH propose en outre des formations modulaires à une septantaine de personnes par année.

Elle facilite aussi les stratégies de reconversion et d'interpénétration entre les secteurs professionnels. Ainsi, un dessinateur en bâtiment peut suivre une formation «passerelle» d'une année qui lui permet d'accéder finalement à un poste de technicien en construction horlogère. / ats