Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un souvenir ravivé de Leipzig

Café Zimmermann nous met en appétit avec un menu consacré à Bach.

26 mars 2015, 00:01
data_art_8971838.jpg

LE CONTEXTE
Ensemble à géométrie variable, Café Zimmermann sera l'hôte de la Société de musique de La Chaux-de-Fonds, ce samedi. Les huit musiciens et les deux solistes vocaux, Sophie Karthäuser, soprano, et Christian Immler, basse, se voueront entièrement à Bach. La claveciniste Céline Frisch, codirectrice artistique de l'ensemble, s'est prêtée au jeu des questions.

Trois cantates et une sonate de Bach composent votre programme. Quel voyage nous proposez-vous à travers ces oeuvres?

Voyage est un terme approprié, car les trois cantates sont assez diverses. Deux d'entre elles sont assez célèbres, elles nous emmènent dans quelque chose de très festif, de très joyeux. La cantate BWV 32 réunit voix de basse et soprano pour faire dialoguer l'âme et le Christ; la recherche un peu angoissée de l'âme trouve une réponse, on évolue de l'ombre vers la lumière. La cantate BWV 82 pour basse se situe à l'opposé, ses tonalités sont plus...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias