Un Chaux-de-Fonnier en or

Un des deux millionnaires helvétiques a coché les bons chiffres dans un kiosque de la métropole horlogère. Le patron de l'échoppe évoque ce moment d'émotion. Ce soir, 285 millions sont en jeu «Au cinquième chiffre vérifié, le 49, j'ai dit, t'as un million». Le patron du Calumet, un kiosque à La Chaux-de-Fonds, était encore tout ému hier. C'est dans son échoppe de la rue de la Serre 95 qu'un joueur chaux-de-fonnier a coché les bons chiffres lui permettant d'empocher un million de francs à la loterie Euro Millions - exactement 1.069.634 fr. 90.

03 févr. 2006, 12:00

Le jackpot de 226 millions n'a pas été gagné. Par contre, 13 joueurs, dont deux en Suisse, ont coché les cinq bons chiffres et un chiffre valant une étoile, combinaison premettant de gagner un million de francs.

Un joueur habituel

On ne saura pas grand- chose sur la personnalité du nouveau millionnaire chaux-de-fonnier, qui tient à rester très discret. Tout au plus, un vague profil, «un joueur habitruel, devenu un ami, qui vient toutes les semaines», confie le patron du kiosque.

Nullement scotché devant la TV ou à l'affût des journaux pour guetter les numéros sortis, «il fait partie du nombre de clients qui viennnent le samedi matin contrôler leur ticket».

Ce samedi-là, 28 janvier, fut particulier. Le vendeur et le joueur ont contrôlé ensemble les numéros cochés. «J'ai dit, donne-moi d'abord les étoiles», se souvient Georges Schwab, patron du kiosque. Le chifre 1 valait justement une étoile. «T'as déjà quelque chose.» Puis, 9, 15, 21, 40, tous bons, «de quoi gagner quelques centaines de francs». Dernier chiffre 49! «C'est vrai, 49? Et j'ai dit «t'as un million», raconte Georges Schwab. Ils ont tous deux contrôlé quatre à cinq fois le ticket, interrompant discrètement le manège à l'arrivée de clients, et revérifiant encore. Il y avait même deux combinaisons gagnantes sur les cinq du ticket.

Le doute n'était plus permis. Néanmoins, le millionnaire frais émoulu n'a été convaincu que le mardi suivant, après son passage au siège de la Loterie romande à Lausanne où on lui a demandé son ticket, des papiers d'identité et son compte en banque! «Après ça, il était tranquille, il pouvait y croire. Il a même dit, «si j'avais gagné plus, j'aurais fait une crise cardiaque», se souvient Georges Schwab.

C'était à quelques lignes près car dans l'une des cinq combinaisons du ticket, le joueur avait le bon chiffre de la deuxième étoile! Cela lui vaut un gain de 18 fr. 80.

Placard sur la vitrine

Dans son kiosque, Georges Schwabl a déjà vu tomber plusieurs gains de 25.000 et 10.000 fr. «mais pas de million, à ma connaissance du moins». Un gagnant n'avise pas forcément son «vendeur».

Aujourd'hui, Georges Schwab appose un placard sur sa vitrine: «Ici un joueur a gagné 1.069.634 fr. 90». Un signal pour ceux qui croient au kiosque de la chance! / IBR

Les recettes pour gagner n'existent pas

Vous voulez gagner 285 millions de francs ce soir à l?Euro Millions? Pas de problème! Il vous suffit de cocher les cinq bons numéros et les deux étoiles... et de débourser 3 fr. 20. Pour le reste, vous pouvez compter sur votre bonne fortune. Car il est inutile de chercher une quelconque martingale: il n?en existe pas!

Au risque de vous froisser, les mathématiciens vous le confirmeront: dans pareil jeu, seul le hasard permet de trouver les numéros magiques qui transformeront votre trois pièces étriqué en palace, votre vélo rouillé en Jaguar, et votre douche en piscine olympique.

Même si le numéro 7 n'est plus tombé depuis juin, ce qui est le cas, ne croyez pas pour autant qu'il a plus de chance d'apparaître cette fois-ci. C'est dur à avaler, mais il en est ainsi des jeux «honnêtes». A chaque tirage, tout est possible. Alors que faire pour influencer le hasard, quand on sait que pour décrocher la timbale, la chance n'est que de 1 sur 76 millions (76.275.360 exactement), soit dix fois plus petite qu'avec le traditionnel Swiss Lotto? Autrement dit, comment trouver le bon millimètre sur un chemin long de 76 kilomètres?

Jouer discret

Inutile de vous gratter la tête, il n'y a pas de truc: sinon, il y a longtemps qu'on le saurait! S'il est inutile de faire appel aux calculs de probabilité pour trouver les numéros gagnants, il est par contre possible d'influencer sur le montant des gains. Voilà qui est intéressant!

Si l'on gagne, autant gagner beaucoup! Il n'y a rien de plus pénible, en effet, que de devoir partager les 3 millions de francs gagnés au Swiss Lotto avec un illustre inconnu qui a eu la mauvaise idée de jouer la même date de naissance.

Pour gagner beaucoup, mieux vaut jouer discret. «Il faut éviter les numéros affectifs, les remplissages géométriques, les dates de naissance ou de mariage», explique Jean-Pierre Gabriel, professeur de mathématiques et de probabilités à l'Université de Fribourg. Des études sur les habitudes des joueurs ont montré que l'homme est un mauvais générateur de hasard. Consciemment ou non, il va choisir des numéros en relation avec sa vie et son environnement. Si l'on sait qu'un mois ne dépasse pas 31 jours, et l'année 12 mois, on se tournera de côté des hauts numéros qui échappent aux anniversaires. De même, on se passera de dessiner des croix géométriques... autant prier!

La majeure partie des joueurs remplissant leurs grilles de haut en bas. Ils délaissent alors souvent les derniers numéros. Dommage! La semaine dernière sont tombés le 40 et le 49, la semaine avant le 44 et le 50. Et l'on ne parle pas des nombres fétiches, à bannir. Le 13, par exemple, qui est très joué mais n'est sorti que 9 fois depuis le lancement de l'Euro Millions. Ironie du sort, pendant ce temps, le modeste 47 est tombé 13 fois!

Statistiques

Pour éviter de trop devoir partager en cas de gain, on s'intéressera aux statistiques de jeu. Publiées sur internet (www.loterie.ch), elles révèlent que l'étoile numéro 1 est déjà sorti 29 fois, tandis que l'étoile 2 n'est apparue que 18 fois.

Là encore, il faut rappeler que les chances de voir tomber l'étoile 1 ou la 2 restent identiques lors du prochain tirage. Mais pour ce qui est des gains, mieux vaut peut-être choisir la moins prestigieuse. / PFL et PVA-La Liberté

Un impôt anticipé de 35%

Vous avez gagné la cagnotte de l?Euro Millions. Bravo! Mais que faire de ces 285 millions de francs? Le fisc se chargera de vous apporter une partie de la réponse: 35% vont aller à l?impôt anticipé, directement versé par l?organisateur à l?administration fédérale des contributions.

Le nouveau multimillionnaire se verra soumis à l'impôt fédéral direct, à l'impôt cantonal et communal: ce qu'il devra ainsi verser à l'Etat sera un peu plus élevé que l'impôt anticipé. Après la case fisc, il restera au gagnant de quoi se consoler avec 185 millions.

Supposons que ce gagnant n'ait pas l'âme d'un entrepreneur. Que lui reste-t-il? La banque. Sur un simple compte d'épargne à 0,5% d'intérêt, cela lui rapporterait 2570 francs par jour, indique Frédéric Bersier, responsable de la gestion de mandats à la Banque cantonale de Fribourg. «Il y a aussi les bons de caisse, sur cinq ans, à 2%. Là, il gagnerait 10.280 francs par jour.»

Il y a encore mieux, déclare le banquier: un mandat de gestion pas trop agressif avec 40% d'actions: «En me basant sur des données entre 1985 et 2005, le taux de rendement moyen annuel était de 6,5%.» Avec 185 millions, on toucherait ainsi 33.400 francs par jour! / KPA-La Liberté