Réservé aux abonnés

Un certain ennui des frangipanes

Expatrié depuis vingt ans, Eric Dreyfuss parle d'une ville "unique".

04 avr. 2015, 00:01
data_art_8998416.jpg

Eric Dreyfuss, présentez-vous...

J'ai 48 ans et je suis expatrié depuis 20 ans. J'ai habité à La Chaux-de-Fonds depuis ma naissance et jusqu'à mes 27 ans. J'ai quitté la Suisse pour aller étudier à Philadelphie, où j'ai rencontré ma future femme, une Québécoise. Une fois nos études terminées, nous avons décidé de nous établir à Toronto, au Canada.

Et vous faites quoi, depuis que vous n'êtes plus étudiant?

Je suis conseiller en communication pour le gouvernement d'Ontario.

Et la communication de La Chaux-de-Fonds, vous en pensez quoi alors?

Je dirais que la Ville fait un relativement bon trava...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois