Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés 7

Un atelier dans la crise horlogère

Les Couturiers du temps s’accrochent à une formation ciblée.

14 janv. 2017, 00:16
Atelier de formation aux métiers de l'horlogerie des couturiers du temps.


LA CHAUX-DE-FONDS 12/01/2017
Photo: Christian Galley

«Si l’horlogerie est en crise? Je confirme...»

Giuseppe Picchi, enseignant et expert horloger neuchâtelois, a un petit sourire en coin qui en dit long sur la situation actuelle de l’industrie-phare du haut du canton. Comme consultant, il aiguille, entre autres, l’atelier de formation pour demandeurs d’emploi Les Couturiers du temps, à La Chaux-de-Fonds. Nous y avons fait un tour pour prendre, par la tangente, le pouls du marché de l’emploi dans le secteur.

«Evidemment que c’est la crise. En 2015, cela s’était déjà bien ralenti. Depuis 2016, notre impression, c’est que l’horlogerie s’est cassé la gueule», commente Nimrod Kaspi, le responsable de l’atelier chaux-de-fonnier, l’un des trois programmes neuchâtelois pour sans-emploi qui a versé en 2013 dans l’horlogerie, en marge de son atelier de couture. Ce qu’il constate, c’est que les groupes horlogers n’engagent quasi plus personne.

Pour preuve, notre interlocuteur se branche sur le site internet d’une grosse...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias