Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un agriculteur en colère a été acquitté

Une menace lors d'un coup de fil houleux se termine au tribunal.

14 nov. 2012, 00:01
data_art_6559710.jpg

Tout le monde sait que le téléphone coûte cher. Encore plus cher si l'on profère des menaces à son interlocuteur, à l'instar d'un agriculteur vaudruzien quelque peu irrité par une directive du Service cantonal des denrées alimentaires. A savoir, une nouvelle disposition de contrôle des eaux qui lui coûte 400 francs annuels. Ce texte a mis le prévenu dans une colère noire lorsque le contrôleur des denrées alimentaires a pris contact avec lui en septembre dernier pour lui rappeler la nouvelle directive en vigueur.

"On pousse les gens à bout"

L'agriculteur cinquantenaire s'est adressé à la juge Claire-Lise Mayor Aubert hier matin lors de l'audience à l'Hôtel judiciaire, à La Chaux-de-Fonds, spécifiant le contenu de sa menace: "J'ai dit au contrôleur d'aviser sa hiérarchie qu'un jour il y aurait des morts dans son service. On pousse les gens à bout, et ça se termine comme à Zoug ." En septembre...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias