Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Très en soucis, les collègues de Jacky étaient partis à sa recherche

Formidable élan du cœur de ses amis de travail chez TAG Heuer, qui se sont inquiétés de son absence de l’entreprise, mercredi. Le disparu a été retrouvé sans vie samedi.

25 nov. 2015, 01:19
DATA_ART_9660574

Oui, un homme peut compter beaucoup pour une équipe, et la laisser orpheline et dans un grand désarroi quand il disparaît. Formateur depuis 12 ans au sein de l’entreprise TAG Heuer, à La Chaux-de-Fonds, Jacky Sanchez n’est pas réapparu à sa place de travail, le mercredi 18 novembre dernier.

«Ce n’était pas son genre. Il n’était jamais malade, il honorait ses rendez-vous. Et il en avait plusieurs ce jour-là», confie l’un de ses collègues, qui lui était proche, et est aujourd’hui affecté, pareillement à d’autres chez TAG Heuer. Car lui et ses autres collaborateurs savent aujourd’hui qu’ils ne reverront plus Jacky Sanchez. Son corps a en effet été retrouvé, sans vie, en contrebas d’un rocher, au lieu dit «Le Sapelot», à Grand’Combe-des-Bois, en France voisine.

Par une journée ensoleillée, le lundi 16 novembre, il était parti en balade, non loin du barrage du Châtelot. Il s’en était allé à...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias