Réservé aux abonnés

Sertisseur, un métier bien vivant

L’Ecole d’art appliqué de La Chaux-de-Fonds forme entre quatre et six sertisseurs.euses par année, dans une profession qui ne cesse d’évoluer.
01 mai 2022, 14:00
Les techniques et les matériaux évoluent sans cesse dans le domaine du sertissage.

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois