Réservé aux abonnés

Salons à moitié payés jamais livrés

La Cour criminelle siégeant à La Chaux-de-Fonds devait juger deux des responsables d'une arnaque aux meubles d'envergure romande. En l'absence de l'un d'eux, le procès est renvoyé.

22 août 2012, 00:01
data_art_6313979.jpg

En janvier 2007, M. X, du Landeron, reçoit un coup de fil lui indiquant qu'il a gagné un chauffage électrique et un autocuiseur. Il peut passer chercher ses prix à l'expo de meubles que la société Divani Qualita tient dans des locaux industriels à l'est de La Chaux-de-Fonds.

Sur place, il passe commande de deux canapés trois places pour 10 000 francs et reçoit une table de salon. A condition qu'il paie une avance de 1000 fr., puis 4000 fr. trois jours plus tard. Les meubles sont livrés - ce n'était...