Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Rageant et catastrophique

Incapable de dompter les GCK Lions, le HCC se retrouve très mal barré dans la course aux play-off. Les Chaux-de-Fonniers pourraient même être largués. On voit mal comment ils pourront redresser la situation Le scénario catastrophe s'est produit au KEK de Küsnacht. Le HCC y a concédé une défaite dont les conséquences semblent très graves, voire irrémédiables. Les Chaux-de-Fonniers se retrouvent largués dans la course aux play-off. Etant donné les carences et les faiblesses de la troupe à Cadieux, on voit mal comment elle pourra redresser la situation. Et si c'était tout simplement le début de la fin?

25 janv. 2006, 12:00
Tremblay l'artificier

On a pourtant cru que les gens des Mélèzes allaient s'en sortir en banlieue zurichoise. Dans un premier temps, les Chaux-de-Fonniers ont réussi à dompter les jeunes et pugnaces Lionceaux zurichois. Tremblay joua les artificiers de service pour permettre à son équipe de prendre l'avantage, puis de virer en tête au terme du premier tiers-temps.

Trop de pénalités

Le HCC allait ensuite payer au prix fort ses trop nombreuses pénalités, concédées en particulier par le pauvre Benturqui (quatre fois sur le banc). Heureusement, Paré se montrait opportuniste et permettait à son équipe de rester dans le coup. Un autogoal habilement provoqué par Neininger rétablissait même la parité après deux périodes. Si Tremblay n'avait pas manqué l'immanquable, la bande à Cadieux aurait même pu virer en tête à l'appel du dernier vingt. Mais cela aurait peut-être été trop cher payé...

Six buts pour rien

En bon capitaine, Neininger permettait au HCC de reprendre les commandes dès la 42e minute. Désarçonnés, les GCK Lions commettaient quelques erreurs - de jeunesse? - qui auraient pu et dû leur coûter cher. Hélas, les hockeyeurs du lieu parvenaient à revenir encore une fois au score. Pire, ils reprirent les devants par Sidler (51e). Malgré un dernier baroud et la sortie de Kohler, le score n'évolua plus.

Les six buts chaux-de-fonniers inscrits à l'extérieur n'auront donc servi à rien. Un verdict aussi rageant que catastrophique. Qui en dit long sur les lacunes d'une équipe toujours aussi fébrile et fragile lorsque l'enjeu est important. Un constat peu encourageant pour la suite des opérations. Vite une bouée de sauvetage! /JCE

Votre publicité ici avec IMPACT_medias