Promis, juré, le FCC devrait avoir un entraîneur aujourd'hui

Stefano Maccoppi devrait être le nouvel entraîneur du FCC. Le conditionnel reste de mise, car l'Italien ne devait arriver à La Chaux-de-Fonds qu'hier dans la soirée, avec une dizaine d'heures de retard, et ainsi signer son contrat ce matin. Le mauvais feuilleton chaux-de-fonnier connaîtra-t-il son épilogue? On nous annonçait l'arrivée, hier en fin de matinée, de Stefano Maccoppi, appelé par le président Antonio Tacconi à être le nouvel entraîneur du FCC. Pourtant, à l'heure de l'entraînement, en milieu d'après-midi, seul Laurent Delisle allait donner ses consignes à une petite dizaine de joueurs - Dujmovic, Kébé, Selimi et Touré, touchés, sont allés au fitness, Ferro ne s'est pas entraîné, Deschenaux était malade, Fermino avec l'équipe de Suisse des M20 et les frères Senaya avec l'équipe nationale du Togo.

26 mars 2008, 12:00

«J'ai été bloqué par des bouchons au tunnel du Gothard», s'excusait Stefano Maccoppi au téléphone. «J'arriverai à La Chaux-de-Fonds dans la soirée (réd: hier soir).» Promis, juré, l'Italien devrait signer son contrat ce matin, au siège du FCC.

En attendant, donc, Laurent Delisle poursuit son intérim avec les moyens du bord. «Pour moi, il convient de maintenir l'entraînement, avec ou sans coach. Si demain (réd: aujourd'hui), il n'y a pas de nouvelles, il faudra téléphoner au président. Reste que les joueurs éprouvent un certain soulagement qu'une décision ait été prise. Ça chante et ça rigole dans le vestiaire. Ils veulent avancer avec le nouveau coach.» Et prendre tous les derniers matches au sérieux, afin d'assurer au plus vite le maintien, chiffré à un peu plus de 40 points - actuellement, le FCC est septième, avec 35 points, soit neuf d'avance sur le premier relégable, Delémont.

A propos de rencontre, celle qui devrait opposer le FCC à Lausanne, dimanche à 14h30, aura peut-être lieu sous d'autres cieux. Hier, la Charrière était recouverte d'une couche de neige d'une cinquantaine de centimètres, ce qui a contraint Laurent Delisle à donner l'entraînement juste à côté du stade, au Pavillon des sports. Quant au terrain de remplacement, celui de l'anneau d'athlétisme, à Colombier, il avait hier passé un manteau blanc. Mais comme on annonce un redoux pour la fin de la semaine... /FTR