Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Prise de pouvoir!

Neuchâtel Xamax s'est imposé de manière nette et méritée face à Winterthour (3-0). Ce succès, couplé au nul concédé par Kriens à Chiasso, permet aux «rouge et noir» de prendre la tête du classement à cinq journées de la fin. Enfin! Après plus de cinq mois d'attente, Neuchâtel Xamax retrouve la place que la plupart des observateurs lui promettaient en début de saison: la première! «Bien entendu cela fait plaisir quand on pense qu'on a compté jusqu'à 13 points de retard sur Kriens (réd: le 11 mars, après le nul concédé à Vaduz)», assurait Gérard Castella, d'une rare élégance avec son costume noir et sa cravate rouge («aux couleurs du club», précisait-il). Mais il sait que rien n'est acquis. «L'important est de porter le maillot jaune à l'arrivée de la dernière étape. Il ne faut surtout pas se relâcher».

06 mai 2007, 12:00

En continuant sur la lancée de leur match contre Winterthour, les Neuchâteloiss peuvent certainement envisager avec sérénité l'avenir. Car, mis à part le premier quart d'heure les «rouge et noir» ont offert une prestation réellement remarquable, tant du point de vue de l'engagement que le la maîtrise technique, collective et individuelle. «Nous avons eu un peu de mal à nous adapter au milieu de terrain renforcé de Winterthour. Mais nous avons su faire preuve de patience et d'intelligence pour trouver la solution. L'équipe ne s'est pas fait dicter la tactique par le public (réd: qui commençait de temps en temps à siffler)», analysait Gérard Castella.

Celui-ci avait d'ailleurs prédit avant le match que la course à la promotion se jouerait avant tout avec la tête. L'entraîneur xamaxien faisait en l'occurrence référence au mental. C'est pourtant bien l'organe qui face à Winterthour a fait la différence. Les deux premières réussites des locaux - décidément intenables dans leur antre depuis cinq matches (cinq victoires, 14-0 en différence de buts) - sont venues de deux coups de tête de Bieli et Merenda. Ces deux mêmes joueurs ont également touché les montants de cette façon.

Cela peut paraître un détail pour le néo-leader, mais il signifie que le jeu sur les côtés, longtemps un des «talons d'Achille» (pour rester dans le domaine anatomique) des «rouge et noir», fonctionne désormais remarquablement bien. «Face à cette équipe, un jeu efficace dans les couloirs constituait effectivement une des clés du match», confirmait le coach.

Le flanc droit, en particulier, a été intenable, avec un Raphaël Nuzzolo qui a causé les pires tourments à l'entraîneur adverse, contraint de modifier son dispositif tactique après la pause pour contenir le Biennois. Ce dernier faisait preuve néanmoins d'humilité. «Lorsque le collectif fonctionne, il est plus facile de se mettre en valeur», affirmait-il.

Et que dire de Moreno Merenda? Il a fait gagner un pari à «Bidu» Zaugg. L'ancien directeur technique xamaxien, présent dans les travées, confiait: «J'avais assuré au président Bernasconi que Moreno marquerait au moins 20 buts. Il y est parvenu. Il me reste à présent à remporter mon pari sur la promotion.»

Qui sera acquise à condition «d'éviter l'euphorie et faire preuve d'humilité, concentration et simplicité», comme affirme l'entraîneur. A mettre en pratique dès mercredi à Bâle face à Concordia. / ESA

NEUCHÂTEL XAMAX - WINTERTHOUR 3-0 (2-0) Maladière: 3499 spectateurs Arbitre: M. Kever Buts: 26e Bieli 1-0. A la suite d?un corner mal renvoyé par la défense alémanique, le ballon échoit à Geiger. Centre de la droite et tête gagnante de Bieli. 38e Merenda 2-0. Centre de la droite de Nuzzolo, tête plongeante de Merenda sur la barre, la balle revient dans les pieds de Szlykowicz dont le tir est repoussé sur la ligne par Romano. Retour à Szlykowicz dont le centre est repris victorieusement de la tête par Merenda. 64e Nuzzolo 3-0. Coup franc à l?orée de la surface rapidement joué par Merenda. Seul devant Stöckli, Nuzzolo ne manque par l?aubaine. NE Xamax: Zuberbühler; Geiger, Besle, Quennoz, Bah; Nuzzolo (76ème Lombardo), Bättig, Mangane, Szlykowicz (73ème Melunovic); Merenda, Bieli (81ème Rak). Winterthour: Stöckli; Hauser (46ème Viola), Ohayon, Romano, Senn; Thrier, Ivelj, Maksimovic, Fejzulahi; Lombardi, Kohler (80ème Murati). Notes: soirée pluvieuse, pelouse synthétique. Xamax sans Gentile, Casasnovas (blessés), Witschi (suspendu), Sehic, Muñoz ni Faivre (avec les M21). Winterthour sans Diethelm, Schnorf, Megna, Frangao (blessés) ni Radice (études). 22e: coup de tête sur le poteau de Bieli. Aucun avertissement. Coups de coin: 5-3 (2-3)
Votre publicité ici avec IMPACT_medias