Près de 6000 militaires pour un exercice à La Chaux-de-Fonds

Un vaste exercice militaire des forces aériennes suisses se déroulera à La Chaux-de-Fonds au mois de mars. Scénario de l'exercice: assurer la sécurité d'une conférence internationale, qui se tiendra à l'aéroport des Eplatures.

10 mars 2015, 13:05
L'aéroport des Eplatures, à La Chaux-de-Fonds, sera au centre de l'exercice militaire des forces aériennes, du 18 au 25 mars.

Quelque 6000 militaires seront engagés du 18 au 25 mars dans un vaste exercice des Forces aériennes réalisé en coopération avec l’Armée de l’Air française qui n’engagera, en appui, que des moyens aériens.

Scénario retenu: assurer la sécurité d'une conférence internationale près de La Chaux-de-Fonds. La plupart des jets et des hélicoptères décolleront de la base militaire de Payerne.

Service renforcé de la police aérienne

L'exercice Stabante 15 s'appuie sur les enseignements des exercices précédents. Il vise à vérifier la disponibilité et la capacité à durer de l'ensemble du dispositif, ont expliqué ce mardi les Forces aériennes.

Le rôle principal des Forces aériennes sera d’assurer, dès le vendredi 20 mars, un service renforcé de police aérienne. En jeu : la profondeur et l’élasticité des moyens engagés puisque le déroulement de cet exercice inclut aussi le week-end.

La sûreté et la réactivité du dispositif tactique qui sera déployé seront testées par des « marqueurs », soit des hommes chargé de simuler attaques et perturbations diverses. Des arbitres superviseront ces manœuvres.

Vols d'hélicoptères prévus

Le rôle principal des Forces aériennes sera d’assurer, dès le vendredi 20 mars, un service renforcé de police aérienne dans toutes les couches de l’espace aérien qui domine le Jura neuchâtelois.

Une escadre d'avions de combat, une escadre d'hélicoptères, la défense contre avions et l'aide au commandement seront engagées. Le bataillon d'exploration 4 des Forces terrestres complétera l'exercice.

Quelques vols d'hélicoptères auront lieu depuis Courtelary, où se trouvera l'emplacement journalier, c'est-à-dire une base aérienne militaire provisoire.

La conférence internationale fictive se tiendra à l'aéroport des Eplatures, où la défense contre avions et l'aide au commandement occuperont différents emplacements.