Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Plan d'action pour mettre de l'ordre en prison

Neuchâtel n'est pas épargné par la surpopulation carcérale qui préoccupe toute la Romandie. Le Conseil d'Etat va présente un crédit de 9,14 millions de francs pour améliorer la situation au plus vite.

02 mai 2013, 15:58
La prison de La Promenade, à La Chaux-de-Fonds.

Il n'y a plus de place dans les prisons de Bellevue, à Gorgier, et de la Promenade, à La Chaux-de-Fonds. Le canton de Neuchâtel doit placer en permanence de nombreux détenus dans des établissements hors canton. La plupart des condamnés à de courtes peines (moins de six mois) sont par ailleurs "dans la nature", en attente de solution.

Sur le terrain, les bagarres se multiplient, ainsi que les incendies dans les cellules et l'automutilation de certains détenus. Les autorités craignent une "grave crise" si des mesures ne sont pas prises rapidement.

Cette surpopulation est due à une hausse de la criminalité, mais aussi à l'augmentation des peines de prison de courte durée découlant du nouveau code de procédure pénale, ainsi qu'à un renforcement des mesures de répression visant à garantir l'ordre et la sécurité publique. A ces phénomènes s'ajoutent des travaux de rénovation en cours dans les deux prisons.

Pour éviter l’impasse, le Conseil d’Etat a empoigné le dossier de manière globale. Il va nommer une commission consultative composée de tous les acteurs concernés, afin de réfléchir à une redéfinition de la politique pénitentiaire cantonale.

Par ailleurs, le gouvernement proposera bientôt un crédit de 9,14 millions de francs au Grand Conseil. Cette somme couvrira un plan revu et corrigé pour transformer la prison de Gorgier et des travaux étalés sur plusieurs étapes à La Chaux-de-Fonds.

Le grand défi auquel est confronté le canton consiste à mener à bien les travaux malgré la surpopulation carcérale. Un jonglage qui nécessitera l'utilisation de locaux provisoires extérieurs aux prisons pour loger les détenus, à commencer par l'ancien établissement de La Ronde, à La Chaux-de-Fonds.

A l'issue des travaux, si tout va bien entre 2015 et 2016, le canton disposera de 106 places de détention à La Chaux-de-Fonds (contre 96 aujourd'hui) et de 65 à Gorgier (contre 54 actuellement).

Votre publicité ici avec IMPACT_medias