Opérateur en horlogerie est désormais un métier reconnu

28 janv. 2010, 12:38

Le métier d'opérateur en horlogerie est désormais reconnu. Depuis le 1er janvier, un apprentissage débouchant sur une attestation fédérale de formation pratique (AFP) est ouvert aux jeunes, a indiqué aujourd'hui la Convention patronale (CP) de la branche.

Selon un communiqué, les apprentis obtiendront un certificat d'«Opérateur en horlogerie AFP» au terme d'une formation de deux ans. Celle-ci vise à procurer un métier aux jeunes faisant preuve d'habileté manuelle, mais présentant trop de lacunes scolaires pour envisager l'obtention d'un CFC.

L'Office fédéral de la formation et de la technologie (OFFT) a agréé pour le 1er janvier le projet de règlement d'apprentissage transmis en septembre dernier par la CP. La formation d'opérateur en horlogerie prévoit quatre jours par semaine de pratique en entreprise et un jour d'enseignement en école.

Des passerelles sont prévues pour l'obtention d'un Certificat fédéral de capacité (CFC), a précisé la CP, dont le siège est à La Chaux-de-Fonds. Selon elle, le programme de la formation destinée aux jeunes a été élaboré sur le modèle de celle destinée aux adultes, dont le succès ne se dément pas depuis quinze ans.

Le métier d'opérateur en horlogerie complète la palette des possibilités de formation dans la branche. Selon la CP, les titulaires de diplômes ont passé en dix ans de 48 à 59% de l'effectif total des employés de l'horlogerie. /ats