Votre publicité ici avec IMPACT_medias

On cherche lecteurs...

Lancé au Locle, «Lire et faire lire» fait des émules à La Chaux-de-Fonds et aux Ponts-de-Martel. Le succès est tel auprès des enfants qu'on manque de «grands-parents» Il est content, très content, Olivier Guyot, l'enseignant loclois initiateur de l'opération «Lire et faire lire» au Locle, lancée en 2001. Elle consiste à rassembler autour d'un livre de jeunes élèves et des «grands-parents». Les élèves qui la suivent sont de plus en plus nombreux: 144 participants (ils étaient 111 l'année précédente) sur les 520 élèves concernés, c'est-à-dire de la 1re à la 5e années primaires.

24 juin 2006, 12:00

«Lire et faire lire», ce ne sont pas des leçons de lecture. C'est le plaisir de la rencontre: «Les contacts avec des «grands-parents gâteau», ça passe même avant la lecture», précise Olivier Guyot. Et puis «les intervenants sont des passionnés de lecture, et les passionnés passent un message tellement plus beau!»

Or, si les élèves augmentent, les aînés sont sept, cette année, à devoir abandonner pour diverses raisons, dont des problèmes de santé. Olivier Guyot attend de tout son coeur de nouvelles forces: si une dizaine de lecteurs bénévoles voulaient bien s'annoncer, il serait comblé. Il s'agit de donner une heure de son temps par semaine, d'octobre à juin, en accueillant un petit groupe d'enfants chez soi, dans les collèges primaires du Locle ou à la Bibliothèque des jeunes, qui depuis le début est partie prenante de l'opération. Olivier Guyot a réalisé un petit guide des lectrices et lecteurs bénévoles, à partir des nombreuses questions qu'on lui pose. Il y donne des conseils de toutes sortes, des rituels à établir, des enfants turbulents à calmer ou quels livres choisir...

A La Chaux-de-Fonds, on cherche aussi des «grands-parents», nous informe Cécile Rapp, pour venir renforcer le groupe d'une dizaine de personnes qui existe déjà. «Lire et faire lire» avait été lancé en 2003 par Florence Zollinger, idée reprise par Viviane Houlmann, directrice adjointe de l'école primaire, et Francine Ruegg, assistante scolaire. Les séances se déroulent entre le collège d'Esplanade et celui des Marronniers. «Nous souhaiterions les élargir à d'autres collèges mais le principal écueil, c'est le manque d'aînés...» Pourtant, c'est une belle expérience. «On se fait du bien mutuellement. Cela donne à l'enfant une ouverture sur le monde et lui redonne confiance en lui...»

Aux Ponts-de-Martel, «Lire et faire lire» a débuté en automne dernier, à l'initiative de l'enseignant Eric Maire. «Je m'étais lancé avec mes élèves dans «la bataille des livres» et ça a tellement bien marché que je me suis demandé: «Que pourrait-on imaginer pour donner une suite?» Olivier Guyot l'encourage, tout en le prévenant de ne pas s'y lancer tout seul! Eric Maire contacte des personnes âgées du village, notamment au sein du Club des loisirs. Huit aînés sont d'accord de se lancer et... une cinquantaine d'élèves s'annoncent! Pour trouver des «grands-parents» supplémentaires, Eric Maire s'adresse au home Le Martagon. Succès sur toute la ligne: on a pu y former pas moins de sept groupes, outre les 15 groupes de «l'extérieur». «Ce contact intergénérations se passe magnifiquement bien. Les personnes âgées sont enchantées, ça leur fait une visite par semaine.» La prochaine saison reprendra, sans doute. Pas directement à la rentrée d'août, mais un peu plus tard, le temps de faire un bilan, «et puis on va tranquillement reconvoquer les aînés autour d'une tasse de thé»... / CLD

Pour tous renseignements: Olivier Guyot, tél. 032 968 44 51; Cécile Rapp, tél. 032 968 80 61 (prière de laisser un message) ou 079 657 49 08

Votre publicité ici avec IMPACT_medias