Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Nouvelles formations pour les étudiants

24 mars 2007, 12:00

La bisbille qui divise les cantons de Berne, Jura et Neuchâtel au sujet des implantations de la Haute Ecole-Arc ne perturbe pas le renforcement des collaborations dans l'espace Bejune. «Nous sommes aussi là pour montrer la volonté des trois cantons de collaborer en matière de formation», a expliqué, hier à La Chaux-de-Fonds, Bernhard Pulver. Le directeur de l'Instruction publique du canton de Berne était assis aux côtés de ses homologues du Jura et de Neuchâtel, Isabelle Baume-Schneider et Sylvie Perrinjaquet. Ensemble, ils ont présenté d'importantes innovations pour les étudiants du Secondaire 2. L'accord paraphé entre les trois cantons limitrophes porte sur trois axes.

Le premier vise les écoles de culture générale. En plus des options santé et social, une spécialisation sera offerte, dès la prochaine rentrée scolaire, aux élèves neuchâtelois, en arts visuels, musique et sport. Ces options-là seront enseignées à Delémont, un jour par semaine. En l'occurrence, les jeunes élèves pourront suivre les cours de base dans leur école d'origine. «Cette formule est idéale, car on peut difficilement demander à des jeunes de 15 à 18 ans de passer toute une semaine hors de leur domicile», souligne Cédric Béguin, futur directeur de la division santé, social, art du Centre jurassien d'enseignement et de formation (Cejef).

La seconde innovation intéressera les titulaires d'une maturité professionnelle. Depuis 2005, ils peuvent, moyennant examens, accéder à une haute école universitaire ou pédagogique (passerelle Dubs). Il manquait une école publique pour dispenser la formation nécessaire aux candidats. Dès la rentrée 2007, cette année préparatoire sera proposée par le Gymnase français de Bienne. Les cours auront lieu à mi-temps (en fin de journée et le samedi matin).

Autre passerelle permettant de déverrouiller l'imperméabilité de l'ancien système d'éducation, des compléments de formation sont désormais proposés dans le champ de la santé et du travail social (HES-S2). Les compléments de culture générale seront dispensés à Moutier; ceux spécifiques aux sciences expérimentales et humaines seront donnés en alternance par l'Ecole supérieure Numa-Droz du lycée Jean-Piaget, à Neuchâtel, et par l'Ecole de culture générale de Delémont, qui intégrera le Cejef. «Ainsi, la boucle sera bouclée en termes de compléments de formation», s'est réjouie la conseillère d'Etat neuchâteloise Sylvie Perrinjaquet. / ste

Votre publicité ici avec IMPACT_medias