Votre publicité ici avec IMPACT_medias

"Non au démantèlement programmé des Montagnes!"

Le Groupe de travail interparti (GTIH) réagit aux propositions faites par l'Hôpital neuchâtelois pour la période 2015-2022, c'est-à-dire la concentration des soins aigus à Pourtalès et la création d'un hôpital des soins de réadaptation dans le Haut. Dans un communiqué, le GTIH dit "non au démantèlement programmé des Montagnes".

03 juil. 2015, 10:44
Le législatif chaux-de-fonnier réagit aux rumeurs.

Après le collectif "Le Haut veut vivre", au tour du Groupe de travail interparti (GTIH), issu des états généraux de la santé et qui défend les intérêts de l'hôpital de La Chaux-de-Fonds, de réagir, par communiqué, aux propositions de l'Hôpital neuchâtelois (l'HNE).

Pour la période 2015-2022, l'HNE propose la concentration des soins aigus à Pourtalès et la création d'un hôpital dans les Montagnes pour l'ensemble des soins de réadaptation. Cela n'a l'heur de plaire ni au "Haut veut vivre", ni au GTIH, qui craint "un démantèlement des Montagnes", parle de "mépris de la démocratie", de "littoralocentrisme", estime que les plans de l'HNE ne sont pas "sérieux" et qu'ils "mettent en danger" la sécurité des patients.

"Enfin, le GTIH déplore que ces annonces soient faites à la veille des vacances, comme si l’on avait peur d’affronter la population et le monde politique!"

Votre publicité ici avec IMPACT_medias