Né il y a 200 ans, Georges-Frédéric Roskopf a imaginé la première montre bon marché

L'horloger d'origine allemande Georges-Frédéric Roskopf est né il y a 200 ans. Une exposition lui sera consacré au Musée international d'horlogerie de La Chaux-de-Fonds, ville dans laquelle il est arrivé à l'âge de 16 ans pour apprendre le français. Devenu horloger, il créera La Prolétaire, la première montre bon marché de l'histoire.

21 févr. 2013, 06:45
La Prolétaire, la première montre bon marché de l'horlogerie suisse.

«Une belle histoire», dit le conservateur adjoint du MIH Jean-Michel Piguet. Celui-ci prépare une exposition sur Georges-Frédéric Roskopf.

Né en Allemagne en 1813, devenu horloger à La Chaux-de-Fonds, il a crée La Prolétaire en 1867. Un mouvement mécanique simplifié qui tombera dans le domaine public et sera produit en millions d’exemplaires durant le 20e siècle. L’arrivée du quartz sonnera le glas de la Roskopf, dans laquelle certains voient l’ancêtre de la Swatch.

Plus de détail dans L'Impartial d'aujourd'hui jeudi 21 février.