Mystère autour du mobile du jeune meurtrier

Drame familial dans le canton de Schwyz: un écolier de 15 ans et demi a tué sa belle-mère, 39 ans, et son demi-frère de 13 ans avec un couteau de cuisine pendant leur sommeil dans la nuit de vendredi à samedi. Il s'en est aussi pris à son père, qu'il a légèrement blessé. Le mobile du meurtrier présumé n'est pas connu pour l'instant. L'adolescent a été arrêté dans la nuit au domicile de la famille, a indiqué la police, qui a été informée des faits peu après minuit par d'autres membres de la famille présents sur les lieux du drame.

14 avr. 2008, 12:00

Ceux-ci ont reçu un soutien psychologique, via une «Care team» ainsi que le meurtrier présumé. L'adolescent a ensuite été auditionné par la police et écroué. Il est actuellement soigné dans un hôpital en raison de son état psychologique. Le père, un chauffeur professionnel âgé de 41 ans, a reçu des soins sur place.

De nationalité suisse, la famille vivait dans une maison mitoyenne à Ried, un hameau de la commune de Muotathal. Il s'agit d'une famille recomposée. Le couple vivait avec cinq enfants de leurs précédentes unions: trois enfants nés du père et deux de la mère, qui travaillait comme vendeuse à temps partiel dans un magasin de la place.

Le meurtrier présumé était l'aîné. Il n'était pas connu des services de police jusqu'ici. La semaine dernière, un autre adolescent a failli passer à l'acte, à Lausanne. Dans ce cas, les forces de l'ordre ont pu l'arrêter avant qu'il ne passe à l'acte. Elles lui ont mis la main dessus alors qu'il se trouvait près du secrétariat de son gymnase, armé d'un pistolet et d'une réserve de munitions. Ce drame familial de Schwyz est au moins le sixième à survenir depuis le début de l'année en Suisse et au Liechtenstein.

Début avril, un couple de personnes âgées a été trouvé mort à Spiez. Fin février, un homme de 41 ans a tué son épouse âgée de 45 ans en pleine rue à Balzers, au Liechtenstein. Le couple vivait séparé. Un homme de 51 ans a également tué son épouse, dont il était séparé, début janvier à La Chaux-de-Fonds. Après avoir tiré avec son ancienne arme d'ordonnance, il s'était dénoncé à la police. Le 11 janvier, un mari a tué sa femme à Nyon en lui fonçant dessus avec sa voiture. Fin janvier, un octogénaire a abattu son épouse avant de se suicider à Opfikon.

Depuis 2006, au moins 33 cas se sont produits, dont quelque 23 pour la seule année 2006. Il y aura deux ans le 30 avril, le meurtre de Corinne Rey-Bellet, 34 ans, et de son frère, 32 ans, par le mari de l'ancienne championne de ski avait marqué les esprits. Le couple venait de se séparer. Le drame du canton de Schwyz est le premier de ces dernières années dont l'auteur est un mineur. Dans l'immense majorité des cas, le meurtrier est un homme adulte.

Exception: les mères infanticides. Une femme est ainsi accusée d'avoir étouffé ses jumeaux de 7 ans le soir de Noël 2007 à Horgen (ZH). En novembre de la même année, une mère a tué son fils de 6 ans en le noyant dans la baignoire, à Romanel-sur-Lausanne. / ats