Mille départs à Saint-Imier

01 sept. 2009, 04:15

Le cheval sera roi entre jeudi et dimanche à Saint-Imier, à l'occasion du concours hippique organisé par la Société d'équitation du vallon de Saint-Imier. Une manifestation victime de son succès, notamment depuis qu'elle a quitté Sonvilier il y a six ans pour déménager sur le carré de sable de Châtillon, à Saint-Imier. Un terrain idéal pour les équidés et leurs cavaliers. «Nous devons refuser du monde. C'est pourquoi nous avons décidé de limiter les inscriptions des régionaux aux seuls cavaliers jurassiens, neuchâtelois et du Jura bernois», explique Céline Winkler, la dynamique présidente de la société d'équitation du vallon de Saint-Imier.

Le peu de manifestations hippiques organisées dans la région explique également cet engouement pour celle de Saint-Imier. «On connaît les concours de Tramelan ou de Tavannes, mais entre La Chaux-de-Fonds et Bienne, il n'y a que le nôtre», précise la présidente du comité d'organisation.

Près de 500 concurrents - pour 1000 départs au total - fouleront le carré de sable. Les cavaliers nationaux confirmés ouvriront les feux jeudi à 9h avec les épreuves LII et MI. Suivront le lendemain deux concours RII et RIII pour les régionaux, qui concourront également samedi matin. Les débutants et autres néophytes pourront s'en donner à cœur joie dans les deux épreuves baptisées «libre formation». La matinée du dimanche sera réservée à tous ceux qui désirent décrocher une licence avec les épreuves «libre style».

Pour terminer en beauté, le public pourra applaudir les meilleurs cavaliers lors de deux épreuves RIV /MII (dès 12h30) emmenés par des pros comme Viviane Auberson, l'amazone des Franches-Montagnes, ou Thierry Gauchat, de Lignières.

Si les trois premières journées réunissent plutôt un public proche du milieu hippique, les organisateurs ratissent plus large le dimanche avec un public de tous bords et de tout âge. /mpr

Mille départs à Saint-Imier