Mesures de soutien aux premiers emplois bien accueillies

02 août 2015, 18:47

Le Département de l'économie du canton de Neuchâtel tire un bilan intermédiaire plutôt positif des mesures de soutien aux premiers emplois. En moins deux mois, les démarches du Service de l'emploi faites auprès des employeurs a permis de créer 306 places de stage subventionnées, au lieu des 250 espérées.

Ces stages sont mis à disposition pour moitié par une centaine d'entreprises, a indiqué cet après-midi le conseiller d'Etat Frédéric Hainard. L'Etat, les communes et  les institutions paraétatiques fournissent l'autre moitié des stages  proposés pour une durée d'un à six mois. Quelque 25 jeunes ont pour l'heure conclu un contrat pour une des 306 périodes de stage disponibles, a précisé Frédéric Hainard. Les jeunes qui commencent à s'inscrire dans les Offices régionaux de placement (ORP) seront incités à saisir les opportunités restantes.

Une campagne d'affichage va démarrer en outre ces prochains jours  pour faire connaître les possibilités de stage aux personnes en  recherche d'un premier emploi. Un site internet (www.gagnonsensemble.ch) a également été créé pour améliorer l'image du stagiaire auprès du public et des employeurs.

L'aide au premier emploi des jeunes fait partie des mesures  décidées par le Conseil d'Etat pour faire face à la crise  économique. L'Etat de Neuchâtel prend à sa charge le 25% de  l'indemnité journalière brute normalement à charge de l'employeur,  alors que l'assurance-chômage couvre les trois quarts restants.

Par ailleurs, le secrétariat d'Etat à l'économie (seco) examine  ces jours l'opportunité de relever de 400 à 520 jours le droit aux  prestations de l'assurance-chômage à La Chaux-de-Fonds, au Locle et  dans le Val-de-Travers. Selon Frédéric Hainard, la demande du  Conseil d'Etat a de bonnes chances d'aboutir.

Le Conseil d'Etat dressera ultérieurement le bilan d'une  troisième mesure destinée à prévenir les effets de la crise  économique sur l'emploi. En mars, le Grand Conseil a décidé de  consacrer 20 millions de francs, tirés de l'excédent de recettes des  comptes 2008, à l'aide au maintien de l'emploi dans les entreprises. /réd-ats