Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Même pas peur!

25 janv. 2008, 12:00

Adapté de Stephen King, «Chambre 1408» a pour protagoniste un écrivain spécialisé dans le roman d'épouvante. Du genre sceptique, Mike Enslin (John Cusak) ne croit pas aux fantômes, encore moins à la possibilité d'une vie après la mort. Oeuvrant à un nouvel ouvrage, Mike l'incrédule se rend à l'hôtel Dolphin dont la chambre 1408 a été le théâtre de 32 morts violentes inexpliquées (défenestration, énucléation, pendaison et tout le bataclan). Bien que le directeur du Dolphin (Samuel L. Jackson) l'en dissuade, notre romancier décide d'y passer la nuit?

Croulant sous une avalanche d'effets spéciaux grand-guignolesques, le spectateur s'ennuie ferme. Exception faite d'une ou deux hallucinations assez prenantes, le deuxième long-métrage de Mikael Häfström, réalisateur suédois monté à Hollywood, néglige complètement l'assise réaliste qui constitue pourtant la pierre angulaire de tout bon film fantastique. Bref, n'est pas qui veut Kubrick («Shining»), Carpenter («Christine»), Reiner («Misery») ou Cronenberg («Dead Zone»), des cinéastes qui ont réussi à transposer les amusettes du sieur King d'une manière autrement convaincante! / vad

Neuchâtel, Palace; La Chaux-de-Fonds, Corso; 1h44
Votre publicité ici avec IMPACT_medias